Actualité & Articles
Locarno 2015: toute la couverture

Locarno 2015: Pardo d'honneur pour Michael Cimino

Rédigé par |

Le réalisateur, scénariste et producteur américain Michael Cimino participera au 68e Festival del film Locarno, pendant lequel il sera récompensé par un Pardo d’onore.

Né à New York, Cimino suit un cursus artistique et obtient un diplôme en arts plastiques. Après l'armée, il travaille avec succès dans la publicité, réalisant des spots pour la télé. Il s'installe plus tard à Hollywood, où il réalise son premier long métrage Thunderbolt and Lightfoot (Le Canardeur, 1974), dont il a écrit le scénario original, et qui met en scène Clint Eastwood et le jeune Jeff Bridges (qui sera nommé aux Oscars). Il obtient la consécration avec The Deer Hunter (Voyage au bout de l'enfer, 1978), récompensé par cinq Oscars.

Dans ses sept films qui, au-delà des succès et des problèmes de production, restent tous des aventures et des expériences uniques, Cimino a su raconter comme personne l'Amérique et ses multiples visages, avec un style unique qui mêle souffle épique et émotion, beauté des paysages et personnages inoubliables.

Michael Cimino recevra le Pardo d'honneur sur la Piazza Grande le dimanche 9 août. Le lendemain, le public pourra assister à un débat avec le réalisateur au Spazio Cinema (Forum).

L'hommage sera accompagné par les projections de Thunderbolt and Lightfoot, The Deer Hunter, Heaven’s Gate (La Porte du paradis, 1980) et Year of the Dragon (L'Année du dragon, 1985).

Carlo Chatrian, Directeur artistique du Festival: «Je suis très honoré d'accueillir Michael Cimino et je suis certain que sa présence sera une grande stimulation pour les nombreux spectateurs et les jeunes réalisateurs présents à Locarno. Durs et majestueux comme les roches des montagnes américaines qui servent souvent de décor aux parcours de ses personnages, ses films ont marqué mon histoire de spectateur et il me semble important de les montrer dans le cadre d'un festival qui veut être un pont entre cultures, époques et styles. En ce sens, la poésie de Cimino est atemporelle, classique et moderne en même temps.»

Parmi les lauréats du Pardo d’onore des dernières éditions, citons Samuel Fuller, Jean-Luc Godard, Ken Loach, Sidney Pollack, William Friedkin, JIA Zhang-ke, Alain Tanner, Werner Herzog et, en 2014, Agnès Varda.

Le Pardo d’onore sera remis cette année aussi à Marco Bellocchio.

Le 68ème Festival Del Film Locarno se tiendra du 5 au 15 août et Clap.ch sera bien sûr sur place.

Dans le même sujet...

Locarno 2015: Panorama Suisse

Posté par |

Découvrez du 6 au 15 août des films suisses actuels au 68ème Festival del film Locarno. Y seront présentés des films ayant été des succès dans d’autres festivals, les favoris du public tout comme des films pas encore sortis en salles.

Locarno 2015: Rétrospective Sam Peckinpah

Posté par |

Cette année, le festival tessinois consacre sa rétrospective au grand réalisateur américain, avec un portrait le plus complet possible d'un des grands auteurs du cinéma et de la télévision.

Locarno 2015: Andy Garcia rencontre le public

Posté par |

L'acteur était convié par le Festival de Locarno pour un prix d'excellence à vie. Actuellement, il travaille sur un projet consacré à Hemingway, snobe la télévision et pense souvent à sa terre natale, "son" Cuba: «Tant qu'il y la famille Castro au pouvoir, je ne reviendrai pas.»

Locarno 2015: Michael Cimino rencontre le public

Posté par |

Le réalisateur, scénariste et producteur lauréat d'un Oscar, auteur de chefs-d'œuvre tels que "The Deer Hunte"r (1978) et "Heaven's Gate" (1980), est arrivé au Festival du film de Locarno pour y recevoir le Léopard d'honneur. En attente d'un nouveau film depuis vingt ans, il précise: «Je préparais un parfait remake pour Clint Eastwood, mais il a dit non.»

Locarno 2015: "Entertainment" de Rick Alverson

Posté par |

La prestation de Turkington dans Entertainment est indéniablement forte mais pour les spectateurs européens, qui ne sont pas familiers avec Neil Hamburger, cet anti-comique, il est difficile de rentrer dans le film qui s'étiole et aurait pu aisément être amputé d'une demi-heure.

Locarno 2015: "Heimatland"

Posté par |

"Heimatland" bouscule, met mal à l'aise et c'est salvateur à l'heure du politiquement correct et de l'édulcoration maladive qui s'empare de plus en plus des gens qui brandissent l'étendard de la tolérance pour excuser tout et n'importe quoi, comme si l'on vivait dans un monde parfait, où chacun pourrait faire ce qu'il voudrait.