Actualité & Articles
Locarno 2015: toute la couverture

Locarno 2015: "Der Staat gegen Fritz Bauer" de Lars Kraume

Rédigé par |

5 claps

Ce drame captivant est consacré à la vie et l'œuvre de l'Allemand Fritz Bauer, procureur général à Frankfort à la fin des années 50 qui a voué sa vie pour extrader les criminels nazis afin qu'ils soient jugés par une cour. Mais, à cette époque, la jeune République Fédérale d'Adenauer préfère fermer les yeux sur son passé plutôt que de l'affronter. L'administration est d'ailleurs truffée d'ex-officiers nazis particulièrement zélés. Le mérite de Bauer est, un rôle primordial dans la capture, en Argentine, du SS-Obersturmbannführer Adolf Eichmann... Une prise dont seul le Mossad a porté les lauriers en son temps.

Douze ans après la guerre, l'intransigeant procureur général Fritz Bauer (Burghart Klaußner) reçoit  l'indication décisive où Adolf Eichmann se cache. Avec l'aide précieuse du jeune procureur Karl Angermann (Ronald Zehrfeld), Bauer commence la vérification des origines des patronymes qu'on lui a transmis. Mais il s'oppose à la résistance des hautes sphères censées travailler sous sa propre autorité. Nombre de dossiers traités par Fritz Bauer viennent à disparaître. A plusieurs reprises le procureur général reçoit des menaces de mort et doit aussi affronter les coups bas du Ulrich Kreidler (Sebastian Blomberg) et de l'employé de police Paul Gebhardt (Jörg Schüttauf). Les fonctionnaires qui entravent Bauer dans ses enquêtes s'acharnent aussi à le condamner pour ses orientations sexuelles mais Fritz Bauer, tel Don quichotte, ne se laisse pas impressionner.

Der Staat gegen Fritz Bauer fait revivre cet important chapitre de l'histoire de la République fédérale. Burghart Klaußner (Elser, Le Ruban blanc) incarne le personnage-titre, sympathique et expressif dans les moindres détails des expressions faciales et des gestes. A ses côtés, jouent des acteurs de haut calibre comme, entre autres, Ronald Zehrfeld (Phoenix, Barbara), Sebastian Blomberg (La Bande à Baader, Meinhof) et Lilith Stangenberg (Les Mensonges des vainqueurs).

La reconstitution historique du film est très réussie et met en valeur la lutte, apparemment désespérée, de Fritz Bauer contre des adversaires invisibles mais redoutables. Au-delà du chapitre historique méconnu du combat acharné de Bauer, le film de Lars Kraume rappelle, à travers les figures de Bauer et d'Angermann, la condition difficile des homosexuels à cette époque, souvent condamnés à la fois sur le plan professionnel et sur le plan personnel.

L'importance de l'oeuvre de Fritz Bauer pour la réalisation des procès d'Auschwitz des années 1960 est incontestable. Mais Der Staat gegen Fritz Bauer rappelle une autre triste réalité; c'est seulement dix ans après sa mort que son mérite fut officiellement reconnu dans la saisie décisive d'Eichmann. Ce drame brosse le portrait puissant et captivant d'un homme courageux et sa lutte pour la vérité et la justice, mis en valeur par l'excellent jeu des acteurs.

L'attaché de presse du distributeur suisse vient de nous apprendre, que fort malheureusement, cet excellent film ne sera pas distribué en Suisse mais sortira en octobre 2015 dans les cinémas allemands.

Dans le même sujet...

Locarno 2015: Panorama Suisse

Posté par |

Découvrez du 6 au 15 août des films suisses actuels au 68ème Festival del film Locarno. Y seront présentés des films ayant été des succès dans d’autres festivals, les favoris du public tout comme des films pas encore sortis en salles.

Locarno 2015: Rétrospective Sam Peckinpah

Posté par |

Cette année, le festival tessinois consacre sa rétrospective au grand réalisateur américain, avec un portrait le plus complet possible d'un des grands auteurs du cinéma et de la télévision.

Locarno 2015: Andy Garcia rencontre le public

Posté par |

L'acteur était convié par le Festival de Locarno pour un prix d'excellence à vie. Actuellement, il travaille sur un projet consacré à Hemingway, snobe la télévision et pense souvent à sa terre natale, "son" Cuba: «Tant qu'il y la famille Castro au pouvoir, je ne reviendrai pas.»

Locarno 2015: Michael Cimino rencontre le public

Posté par |

Le réalisateur, scénariste et producteur lauréat d'un Oscar, auteur de chefs-d'œuvre tels que "The Deer Hunte"r (1978) et "Heaven's Gate" (1980), est arrivé au Festival du film de Locarno pour y recevoir le Léopard d'honneur. En attente d'un nouveau film depuis vingt ans, il précise: «Je préparais un parfait remake pour Clint Eastwood, mais il a dit non.»

Locarno 2015: "Entertainment" de Rick Alverson

Posté par |

La prestation de Turkington dans Entertainment est indéniablement forte mais pour les spectateurs européens, qui ne sont pas familiers avec Neil Hamburger, cet anti-comique, il est difficile de rentrer dans le film qui s'étiole et aurait pu aisément être amputé d'une demi-heure.

Locarno 2015: "Heimatland"

Posté par |

"Heimatland" bouscule, met mal à l'aise et c'est salvateur à l'heure du politiquement correct et de l'édulcoration maladive qui s'empare de plus en plus des gens qui brandissent l'étendard de la tolérance pour excuser tout et n'importe quoi, comme si l'on vivait dans un monde parfait, où chacun pourrait faire ce qu'il voudrait.