Actualité & Articles
Locarno 2015: toute la couverture

Locarno 2015: Portrait de Michael Cimino, lauréat du Léopard d'honneur

Rédigé par |

Il n'a réalisé que sept longs métrages (le dernier en date, Sunchaser, est sorti en 1996), mais il reste un nom important et légendaire du cinéma mondial. On parle de Michael Cimino, le cinéaste américain qui recevra un des deux Léopards d'honneur de cette édition du Festival de Locarno (l'autre est attribué à l'Italien Marco Bellocchio). La cérémonie de la remise du prix sera suivie de la projection de son film le plus connu, The Deer Hunter (1978), et d'une masterclass le lendemain, modérée par Stéphane Gobbo.

Né en 1939, Cimino fait des études liées à la peinture et l'architecture, ainsi qu'à l'histoire de l'art. Lorsqu'il fréquente l'Université du Michigan, il devient aussi rédacteur-en-chef de la revue humoristique Spartan. Une fois diplômé, il commence à travailler dans la publicité dans le cadre de la célèbre Madison Avenue, endroit qu'on retrouve à la télévision dans Mad Men. En 1971, il s'installe à Los Angeles pour devenir scénariste. Il participe à l'écriture de Silent Running et Magnum Force, ce dernier étant le deuxième volet de la série consacrée à l'Inspecteur Harry. Clint Eastwood, anti-héro de ce film, aime tellement le travail de Cimino qu'il lui donnera ensuite l'occasion de passer à la mise en scène. 

Ce passage a lieu grâce à Thunderbolt and Lightfoot (Le Canardeur) (1974), où Eastwood, qui avait initialement prévu de réaliser le film lui-même, incarne un vétéran de la guerre en Corée aux côtés de Jeff Bridges, qui obtient sa première nomination aux Oscars. La consécration de Cimino arrive quatre ans plus tard: The Deer Hunter (Voyage au bout de l'enfer), qui traite du conflit du Vietnam, remporte cinq Oscars, dont ceux du meilleur film, de la mise en scène et du meilleur second rôle masculin. Ce rôle est joué par Christopher Walken, membre d'un groupe excellent qui inclut Robert De Niro, Meryl Streep et John Cazale, mort après la fin du tournage. Vu le succès du film, United Artists accorde à Cimino une liberté totale pour son projet suivant. Une décision qu'ils finiront par regretter.


Considéré aujourd'hui comme un chef-d'oeuvre mécompris, Heaven's Gate (1980) est, à l'époque, un échec monumental. Son budget est dépassé plusieurs fois pendant le tournage, la critique le méprise et ses résultats au box office sont tellement décevant que le studio fait presque faillite. La carrière de Cimino est marquée à jamais par cette expérience: bien qu'il continue à travailler et chercher des nouveaux défis (il a un carnet entier de projets inachevés), le succès des premiers films est désormais un souvenir lointain. 

L'hommage que lui rend Locarno est donc l'occasion idéale pour redécouvrir et réapprécier un véritable maître du Septième Art. En dehors de ses trois premiers longs métrages (hélas, Heaven's Gate ne passera pas dans la version du réalisateur de 216 minutes), le programme inclut Year of the Dragon (L'Année du Dragon), film d'action écrit par Oliver Stone avec Mickey Rourke dans le rôle principal. Quatre films à dévorer sur grand écran sans hésitation.

Dans le même sujet...

Locarno 2015: Panorama Suisse

Posté par |

Découvrez du 6 au 15 août des films suisses actuels au 68ème Festival del film Locarno. Y seront présentés des films ayant été des succès dans d’autres festivals, les favoris du public tout comme des films pas encore sortis en salles.

Locarno 2015: Rétrospective Sam Peckinpah

Posté par |

Cette année, le festival tessinois consacre sa rétrospective au grand réalisateur américain, avec un portrait le plus complet possible d'un des grands auteurs du cinéma et de la télévision.

Locarno 2015: Andy Garcia rencontre le public

Posté par |

L'acteur était convié par le Festival de Locarno pour un prix d'excellence à vie. Actuellement, il travaille sur un projet consacré à Hemingway, snobe la télévision et pense souvent à sa terre natale, "son" Cuba: «Tant qu'il y la famille Castro au pouvoir, je ne reviendrai pas.»

Locarno 2015: Michael Cimino rencontre le public

Posté par |

Le réalisateur, scénariste et producteur lauréat d'un Oscar, auteur de chefs-d'œuvre tels que "The Deer Hunte"r (1978) et "Heaven's Gate" (1980), est arrivé au Festival du film de Locarno pour y recevoir le Léopard d'honneur. En attente d'un nouveau film depuis vingt ans, il précise: «Je préparais un parfait remake pour Clint Eastwood, mais il a dit non.»

Locarno 2015: "Entertainment" de Rick Alverson

Posté par |

La prestation de Turkington dans Entertainment est indéniablement forte mais pour les spectateurs européens, qui ne sont pas familiers avec Neil Hamburger, cet anti-comique, il est difficile de rentrer dans le film qui s'étiole et aurait pu aisément être amputé d'une demi-heure.

Locarno 2015: "Heimatland"

Posté par |

"Heimatland" bouscule, met mal à l'aise et c'est salvateur à l'heure du politiquement correct et de l'édulcoration maladive qui s'empare de plus en plus des gens qui brandissent l'étendard de la tolérance pour excuser tout et n'importe quoi, comme si l'on vivait dans un monde parfait, où chacun pourrait faire ce qu'il voudrait.