Actualité & Articles
Festival du Film d'Avenches 2019: Affiche et mise en bouche

Festival du Film d'Avenches: Le festival invité

Rédigé par |

A peine un petit mois après Aventiclap 2019, se tiendra à Audincourt (France), la 10ème édition du Bloody Week End les 31 mai, 1er et 2 juin.

Le Bloody Week-end, c'est trois jours pour partager autour du cinéma, trois jours pour découvrir le fantastique. Chacun, passionné, confirmé, amateur éclairé ou en quête de vérité, se retrouvent le temps d’un week-end pour partager une passion commune, celle du cinéma fantastique.

Au programme: une compétition internationale de courts-métrages autour d’un jury de professionnels du cinéma : acteur-rice-s, réalisateur-rice-s, scénaristes, écrivain-e-s. Un pop-up géant d’artistes sur 2000 m²: sculpteur-rice-s, auteur-e-s, peintres, maquilleur-euse-s d’effets spéciaux, réuni-e-s pour nous dévoiler leurs talents. Conférences et débats, diffusions de longs-métrages, jeux interactifs, concours de cosplay et de scream queen sont au menu de ce festival atypique.

Site internet: https://bloodyweekend.fr/

Fondateur et directeur artistique du Bloody Week-end, Loïc Bugnon est un véritable passionné. Comme il aime le dire: «Bloody Week-end est le plus grand des petits festivals». Le cinéma de genre n’a plus aucun secret pour lui et c’est avec enthousiasme qu’il a accepté de venir à Avenches pour intégrer le Jury de la compétition nationale et nous lui avons laisser une carte blanche.

Le samedi soir à 22h au caveau d'Avenches, vous aurez la possibilité de voir ou revoir le film culte du directeur du Bloody Week End qu'il présentera en personne.

Phantom Of The Paradise (1974) Brian De Palma 88 min

Avec Paul Williams, Jessica Harper, William Finley, George Memmoli, Gerrit Graham, Archie Hahn, Jeffrey Comanor, Peter Elbling, Colin Cameron, David Garland Credits : Brian De Palma, Larry Pizer, Paul Williams, George Aliceson Tipton

Pour inaugurer le nouveau Palais du Rock «Paradise», Swan, directeur d'une maison de disques, recherche des sonorités insolites. Il dérobe à un jeune compositeur inconnu, Winslow Leach, la cantate qu'il a écrite pour un opéra-rock inspiré de la légende de Faust. Puis, pour se débarrasser de Winslow, Swan le fait incarcérer pour trafic de drogue. La cantate devient un succès. Fou de rage, Winslow s'évade. En tentant de saboter une presse de disques dans l'usine de Swan, il se fait cruellement défigurer. Dissimulé sous un masque d'oiseau en acier, le malheureux compositeur revient hanter le «Paradise»

Billeterie à venir

CONCOURS Gagnez un DVD ou un blu-ray disc de "VICE"

Participer