Actualité & Articles

Le président de la Confédération Guy Parmelin ouvre le 17e Zurich Film Festival

Rédigé par |
hier soir, le 17e Zurich Film Festival s’est ouvert au Kongresshaus, devant quelque 1300 spectateurs-trices, et au cinéma Corso avec la Première mondiale du film suisse UND MORGEN SEID IHR TOT, signé Michael Steiner. Les invité-e-s d’honneur, le président de la Confédération Guy Parmelin et la présidente de la ville de Zurich Corine Mauch, ont tous deux souligné la grande qualité du programme du ZFF, navigant entre cinéma mainstream exigeant et offre pour cinéphiles. 

Le président de la Confédération, Guy Parmelin, a ouvert le 17e Zurich Film Festival (ZFF) en présence d’invité-e-s de renom. «En ces temps difficiles, être présent physiquement ici et apprécier un programme culturel en direct n’est pas une évidence», a-t-il déclaré dans son discours d’ouverture au nouveau Kongresshaus, devant quelque 1300 spectateurs. Guy Parmelin a salué la sélection du ZFF et particulièrement loué la qualité du film d’ouverture signé Michael Steiner, UND MORGEN SEID IHR TOT (AND TOMORROW WE WILL BE DEAD) – qui a célébré parallèlement sa Première mondiale au cinéma Corso –, ainsi que la diffusion du nouveau James Bond, NO TIME TO DIE, réalisé par Cary Joji Fukunaga. À Zurich, «un pont entre cinéma mainstream exigeant et offre pour cinéphiles a été jeté», a déclaré le président de la Confédération. «C’est pour cette raison que la Confédération soutient depuis de nombreuses années le Zurich Film Festival, une importante institution de Suisse.» 

La présidente de la ville de Zurich, Corine Mauch, a également souligné la variété de l’offre cinématographique et l’importance du festival: «Le ZFF est un lieu où découvrir les moments phares de la création cinématographique internationale et nationale. Il présente également de nombreux films qui, malgré leur grande qualité, sont introuvables en salles et dans les offres de streaming car le marché mainstream fonctionne autrement. C’est pour cela que les festivals comme le ZFF sont plus importants que jamais. Pour de nombreux films, c’est l’unique moyen de trouver un public.» 

Christian Jungen, directeur artistique du Zurich Film Festival, considère l’ouverture au nouveau Kongresshaus comme une «étape décisive dans les 17 ans d’histoire du ZFF». Et de déclarer: «C’est un pari osé vu les circonstances actuelles. Aujourd’hui, comme Cannes et Berlin, nous disposons d’un Palais des festivals situé à quelques pas de la Sechseläutenplatz, où se trouve le centre du festival ainsi que les cinémas Corso et Arthouse Le Paris. Ici, nous pouvons organiser des projections pouvant accueillir jusqu’à 1300 spectateurs-trices, nous offrant de vastes perspectives de croissance.»