Critique

Madame Hyde

 
Critique par |

Les mystères de la foudre

Serge Bozon signe un film très librement inspiré de la pièce de Robert Louis Stevenson, mettant en scène une Isabelle Huppert habitée par son personnage comme elle en a le secret. Un dosage très habile entre le film social sur l’éducation et la transmission, et la comédie saugrenue.

Mme Géquil (Isabelle Huppert) est professeure de physique dans la classe difficile d’un lycée technique. Elle ne distille que de la théorie dans ses cours et refuse à ses élèves l’accès aux machines, évoquant une peur inconsidérée qu’ils se blessent. Elle est très peu considérée par ses étudiants, surtout par un en particulier, un grand garçon handicapé de naissance et contraint de se déplacer à l’aide d’un déambulateur. Un soir, alors qu’elle travaille dans son laboratoire personnel, elle prend la foudre. Dès le lendemain, elle change d’attitude. Ses élèves et ses collègues ont vite de plus en plus de peine à la reconnaître. Elle se rapproche de la bête noire de sa classe et passe des nuits pour le moins étranges.

Isabelle Huppert à un don bien à elle pour repérer des rôles originaux qu’il faut faire attention à ne pas surjouer dans des projets hors norme. Et comme à son habitude, elle trouve une manière très personnelle d’illustrer la transformation de Marie Géquil et il faut la voir gesticuler par spasmes étranges. On notera aussi la performance de Romain Duris dans le rôle du proviseur du lycée qui campe un être suffisant, paternaliste, aux répliques qui font mouche. Il est tout simplement parfait.

Le film ne se cache pas d’user de la source d’inspiration, surtout pour en faire des références humoristiques pas très discrètes mais assumées – comme le nom de famille de la protagoniste principale. Plus le film avance, plus l’atmosphère devient étrange, voire surréaliste. Les séquelles du foudroiement de Marie ont des conséquences à la fois magiques et terribles. Il est donc question de savoir comment les gérer, les apprivoiser.

Mais Madame Hyde est avant tout un film sur l’éducation et la transmission du pouvoir, offrant quelques pistes très intéressantes qui feraient bien d’inspirer certains politiciens, tournant surtout autour d’un mot essentiel: réfléchir.

En savoir plus sur Remy Dewarrat

CONCOURS Gagnez un set de goodies du film et 2 places

Participer

CONCOURS Gagnez des places pour aller voir le film

Participer