Film

Cargo Cargo (v.o)

Date de sortie 07.07.2010
Durée 110 minutes
Age 14/14
Pays
Distributeur Ascot Elite
Genre Science fiction , Thriller
Note CLAP.CH
 
3/5
Note du public
 
2.7/5

Synopsis

Depuis l'effondrement de la Terre et de son système écologique, les hommes vivent dans de petites stations spatiales surpopulées. Le seul espoir est la planète RHEA. A bord du vaisseau Kassandra, toute l'équipe est plongée dans un profond cryo-sommeil à l'exception de la jeune doctoresse Laura qui veille. Au fil de ses gardes, elle a de plus en plus la sensation de ne pas être le seul être éveillé dans ce vaisseau. La recherche de ce mystérieux visiteur est un échec et ne mène qu'à l'éveil de toute l'équipe. Un jeu mortel débute alors. Que transporte ce vaisseau ? Et qui ou quoi est à bord ? Sortie Suisse allemande: 24.09.09 Inédit en Suisse romande.
Critiques

Jean-Marc Detrey | Lundi 5 juillet 2010
 
D'entrée, les premières images font craindre le pire et provoquent quelques rires dans la salle. Mais les celles-ci s'avèrent  n'être  qu'une publicité pour la nouvelle colonie humaine appelée REHA, destinée aux protagonistes de Cargo.Tel est le titre du premier Space Thriller Suisse réalisé par Ivan Engler et Ralph Etter, tourné dans les environs de Winterthur, sorti en 2009 en Suisse allemande et inédit en Romandie, eh oui !

Première question qui brûle toutes les lèvres d'un public aux aguets concernant les films nationaux: Cargo va-t-il sortir de la majorité des productions helvétiques style "prise de tête" ou est-ce de nouveau un de ces films qui ne fait mousser qu'une certaine élite culturelle Suisse ? En un mot, Cargo est-il grand public ?

Eh bien, sans être un chef-d'œuvre, Cargo est une agréable surprise.La trame est prenante, intéressante et pleine de rebondissements, malgré un début pas très original et une fin tragique tirée par les cheveux pas forcément utile.

Mêlant décors claustrophobes, sales et humides, et extérieurs interstellaires grandioses légèrement m'as-tu vu (merci la CGI), ce thriller spatial nous tient en haleine une bonne partie du métrage et se donne parfois des airs d'Alien et d'Outland pour l'ambiance qui y règne.

Une autre chose interpelle légèrement. Une certaine lenteur (typique Suisse ?) dans le rythme et un accompagnement musical limité.Deux choses que l'on a pour habitude d'avoir avec les grosses productions américaines. Mais l'ensemble n'est pas désagréable et soutient le fait que nous sommes dans l'espace et amplifie la sensation de solitude de l'actrice principale et l'ambiance du métrage. Si un des buts était de défier Hollywood sur son terrain, c'est un bon premier pas. Espérons seulement qu'il ne faudra pas attendre 2050 pour voir un nouveau Swiss Space Movie. Etter et Engler prouvent une chose, les petits Suisses sont définitivement aptes pour vous envoyer là ou personne ne vous entend crier.
Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Koyolite Tseila | 12.02.2012 09:53
La Terre est inhabitable. Les êtres humains vivent entassés dans des stations spatiales, en attendant de pouvoir se rendre un jour sur Rhéa, une exoplanète qui rappelle la Terre. Le problème, c’est que le voyage pour se rendre sur Rhéa est onéreux. Seuls ceux qui en ont les moyens peuvent se payer un billet pour cette nouvelle Terre. Laura, qui espère pouvoir bientôt rejoindre sa sœur sur Rhéa, s’engage à bord du vaisseau Kassandra. Son rôle, en tant que doctoresse, est de veiller sur l’équipage plongé dans un sommeil cryogénique, un travail qui devrait lui permettre de pouvoir financer son voyage pour Rhéa à son retour. Au cours de ses gardes, Laura commence à avoir le désagréable sentiment qu’elle n’est pas la seule personne éveillée à bord du vaisseau. Quand ses craintes se confirment, c’est tout l’équipage qui se voit réveillé. En partant à la recherche du mystérieux individu, l’équipage découvre alors que le Kassandra transporte dans ses soutes une « marchandise » non-conventionnelle… De même, il semblerait que la destination du vaisseau ne soit pas celle initialement prévue. Pourquoi leur a-t-on menti ? La réponse à cette question va bouleverser l’humanité… Ce film est très prenant, les effets spéciaux sont très réussis, les images et la musique sont en harmonie, et la tension qui règne à bord du Kassandra est maintenue jusqu’à la fin. L’atmosphère froide rappelle celle du film « Alien », mais fort heureusement, sans la créature monstrueuse. On s’aperçoit petit à petit que la vie de ces gens repose sur une énorme imposture, et de ce fait, le suspens ne fait qu’augmenter. Même si ce type de scénario n’est pas innovateur (cela nous rappelle Matrix, La Quatrième Dimension, Truman Show), il est ici fort intelligemment présenté et rondement bien mené. J’ai envie de dire : simple, mais efficace. Le seul petit bémol : j’aurais bien voulu que l’histoire soit un peu plus creusée. Quand le générique de fin est tombé, j’avais comme une impression de faim pas tout à fait rassasiée. J’aurais bien pris encore un peu de dessert, juste par gourmandise ! A noter également que dans les nombreux bonus qu’offre cette édition dvd, on peut découvrir une interview exclusive de H.R. Giger (le papa d’Alien). Ce dernier est tout à fait séduit par ce film. Il le décrit en ces mots : épique et impressionnant. Pour vous dire ! En conclusion, voici LE film que j’attendais tant ces dernières années, un film qui ré-honore le blason de la SF ! Merci aux réalisateurs Ivan Engler et Ralph Etter pour ce petit bijou. La Suisse n'est plus seulement le pays du chocolat, de l'horlogerie et du fromage à trous : à présent, c'est aussi celui de la bonne SF !

Albus | 06.09.2009 06:18
A quand la sortie romande ?