Film

Dallas Buyers Club Dallas Buyers Club (v.o)

Date de sortie 19.02.2014
Durée 117 minutes
Age 14/16
Pays États-Unis (United States)
Distributeur Ascot Elite
Genre Biopic , Drame
Réalisateur Jean-Marc Vallée
Acteur Jennifer Garner Jared Leto Matthew McConaughey
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public
 
4.5/5
  Voir la bande annonce

Synopsis

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.

Jean-Marc Vallée

Jennifer Garner

Jared Leto

Matthew McConaughey

Critiques

Max Borg | Lundi 17 février 2014
 

On a eu, d'abord, dans les années 80, Robert De Niro dans Raging Bull et Les incorruptibles; plus récemment, Christian Bale, dans la quasi totalité de ses rôles depuis 2000, y compris le tout nouveau American Hustle de David O. Russell. On parle, bien évidemment, d'acteurs qui se sont faits remarquer pour des notables transformations physiques au nom de l'art cinématographique, souvent avec des récompenses telles que l'Oscar. Or, à une dizaine de jours de la cérémonie des Academy Awards de cette année, le grand favori pour la statuette du meilleur acteur est Matthew McConaughey, un autre comédien qui s'est "transformé" pour une prestation très remarquable, dans le film Dallas Buyers Club. D'ailleurs, le même principe est valable pour Jared Leto, lui aussi très surprenant dans ce long métrage de Jean-Marc Vallée et candidat favori pour l'Oscar du second rôle.

Dallas Buyers Club, c'est l'incroyable histoire vraie de Ron Woodroof (McConaughey), électricien qui, en 1985, apprend qu'il est atteint du virus VIH, et qu'il lui reste environ un mois de vie. Guidé par le désespoir, Ron finit par découvrir que le trafic illégal de médicaments contre le SIDA qui sont utilisés ailleurs mais pas approuvés par le gouvernement américain peut non seulement lui prolonger la vie, mais aussi lui permettre de gagner pas mal d'argent. Ainsi, l'homme qui devait mourir au bout d'un mois est encore bien vivant un an plus tard, en train de gérer son business avec le transsexuel Rayon (Leto) et dénoncer ce quíl voit comme le maltraitement des victimes du SIDA de la part du système sanitaire américain.

Ce qui a fait couler le plus d'encre autour du film, c'est la transformation physique de ses deux comédiens principaux, qui ont tous les deux perdu environ une vingtaine de kilos pour mieux représenter l'état de santé de leurs personnages. C'est effectivement un détail qui n'est pas négligeable, mais il ne s'agit pas de la vraie force de ce récit qui, comme l'a dit McConaughey en retirant le Golden Globe pour sa prestation, "ne parle pas de la mort, mais de la vie." Ce qui impressionne et touche le spectateur, c'est l'énergie vitale et la détermination qui restent visibles dans les visages et les postures des deux acteurs, malgré leurs physiques peu encourageants. McConaughey mérite aussi autant plus d'applaudissements pour sa capacité de rendre sympathique un personnage qui, par des moments, est très difficile à apprécier. S'il finira par gagner cet Oscar, qui serait une belle récompense pour un film classique mais courageux, tourné dans des conditions qui sont le contraire d'un grand plateau hollywoodien, ce sera un joli exploit qui courronnera cette "renaissance" de sa carrière. Elle est désormais lointaine, l'époque des comédies romantiques à deux balles

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film:
 

Laurent | 07.03.2014 23:59
 
Je suis resté bluffé par ce film ! Je ne connaissais aucun protagoniste du long-métrage et l'affaire en question. Il mérite largement son prix et c'est avec grand plaisir que je découvre de plus en plus McConaughey dans des rôles sérieux, dramatiques et étranges. Jared Leto n'est pas en reste et lui, qui adore souvent se déguiser d'après mes souvenirs, maîtrise parfaitement son interprétation. Un tout petit peu long parfois, mais doté d'une énergie à revendre de la part des principaux protagonistes, je n'oublie pas la performance de la principale actrice Jennifer Garner. Au final, j'ai été scandalisé par les tentatives de la FDA de discréditer Woodroof par tous les moyens...

vincenzobino | 27.02.2014 21:40
 
Ayant, durant les années 90, été fortement intéresse et intrigué par ce fléau qu'est le HIV et ce, tant du point de vue politique que culturel, le nom de Woodroof m'évoquait un cas sortant du lot et le film était extrêmement attendu, en particulier avec les promesses suscitées par ses 2 interprètes masculins principaux. Promesses tenues, j'y reviendrais plus tard. Alors que l'on pourrait craindre un mélodrame de plus, on est dès le départ happé par le ton pris par le film, mélangeant parfaitement le biopic et la comédie dramatique, l'humour ne manquant pas et ce, malgré certaines répliques au vocabulaire assez crû. Si la mise en scène est somme toute classique, la direction d'acteurs est exceptionnel : Mc Conaughey est monstrueux dans tous les sens du terme et parvient par moment à nous faire détester son personnage et à d'autres occasions à vouloir lutter avec lui; Jared Leto est fabuleu(se)x dans sn rôle de transsexuel, pour moi la meilleure performance du genre qu'il m'ait été donné de voir. Et Jennifer Garner est magnifique dans ce rôle de médecin confronté à l'un des pires dilemmes qui puisse être posé :choisir entre le code déontologique et la compassion. A recommander vivement...

Vincent | 27.02.2014 09:20
 
Il se trouve que c'est pas si mal. Le film est bien évidemment taillé pour faire un carton aux Oscars, pourtant on est pas dans le mélo dramatique juste bon à faire pleurer dans les chaumières. On ressent une volonté de faire face aux préjugés, sans pour autant chercher à outrager les bonnes âmes (ils auraient évidemment pu montrer plus de démonstrations d'affection entre gays). Le film est convaincant et c'est en grande parti le fait des deux interprètes principaux. Leur relation à l'écran tourne rapidement au tour tragi-comique et prend le pas sur l'intrigue du film, pas franchement haletante.

Marie-Claire | 26.02.2014 21:36
 
Une aventure humaine bouleversante. Interprétation exceptionnelle de Matthew McConaughey et de Jared Leto, super attachant dans son rôle de transexuel junkie, qu'on n'oubliera pas de sitôt.

CONCOURS Gagnez des places pour voir Greenland

Participer