Film

Ben-Hur Ben-Hur (v.o)

Date de sortie 07.09.2016
Durée 123 minutes
Age 12/14
Pays États-Unis (United States)
Distributeur © Universal Pictures International Switzerland. All Rights Reserved.
Genre Péplum
Réalisateur Timur Bekmambetov
Acteur Haluk Bilginer Nazanin Boniadi Morgan Freeman [+]
Note CLAP.CH
 
1/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

BEN-HUR retrace l'histoire épique de Judah Ben-Hur (Jack Huston), un prince accusé à tort de trahison par Messala (Toby Kebbell), son frère adoptif, officier de l'armée romaine. Déchu de son titre, séparé de sa famille et de la femme qu'il aime (Nazanin Boniadi), Judah est réduit à l'esclavage. Après des années en mer, Judah revient sur sa terre natale dans le but de se venger. Il va y rencontrer son destin.

Timur Bekmambetov

Haluk Bilginer

Nazanin Boniadi

Morgan Freeman

Jack Huston

Critiques

Minnie Equey | Lundi 5 septembre 2016
 

Ben-Hur du réalisateur Timur Bekmambetov (Abraham Lincoln : Chasseur de Vampires) se veut révolutionnaire. Pari plus que loupé tant Ben-Hur version 2016 reste laborieux à apprécier.

Il faut dire qu'il s'agit de la sixième adaptation de l'oeuvre de Lew Wallace. Autant de points de comparaisons restent amplement possibles pour le public. Pourtant, une seule oeuvre restera dans les mémoires. Il s'agit du Ben-Hur de William Wyler (Funny Girl) avec Charleton Heston. Si le film de 1959 est devenu une oeuvre culte à part entière, sa version 2.0 ne risque pas de connaître le même succès.

Tout d'abord, les comédiens choisis pour incarner les deux protagonistes principaux n'ont aucun attrait charismatique. Jack Huston (Night Train To Lisbon) a donc la lourde tâche d'être Judah Ben Hur. Sa prestation n'est pas dérangeante en soi mais ne permet pas un attachement à son personnage. Son comparse Toby Kebbell (Les 4 Fantastiques) endosse le personnage de Messala. Une opportunité de démontrer un jeu intriguant qui hélas n'est pas poussé à son extrême.

A leur côté, Morgan Freeman (Oblivion) qui semble avoir été engagé que pour permettre une tête d'affiche importante. Son personnage alourdit un scénario bien basique sans pour autant relever l'intérêt. Nazanin Boniadi (Iron Man), Pilou Asbaek (Lucy), Ayelet Zurer (Anges et Démons) complètent le casting. Si ce dernier est constitué principalement de jeunes inconnus, il est regrettable de constater que ce dernier n'est pas mis plus en valeur.

En effet, il semble que le réalisateur ait préféré se consacrer à la crédibilité des décors et des effets numériques. D'ailleurs, il s'agit bien là des seuls points réellement positifs. Si les paysages semblent réalistes, c'est que les lieux de tournages ont permis cette impression. Tournés principalement en Italie entre les fameux studios Cinecittà et la ville de Matera dans le sud du pays. La particularité de cette ville réside dans le fait qu'elle est principalement construite dans des grottes. Un atout relativement bien utilisé par le réalisateur.

Mais l'instant phare de Ben-Hur reste sa fameuse course de chars. Cette dernière est d'ailleurs utilisée dès les premières minutes du films. Une intention qu'il est difficile à comprendre. Le besoin de rendre hommage à l'oeuvre de 1959 est ressenti de manière constante. Les similitudes sont toutefois navrantes et désuètes. Néanmoins la réalisation lors de cette séquence se veut à couper le souffle. Malheureusement l'utilisation à profusion d'une caméra sportive 4G en devient fatiguante.

Ben-Hur est donc un film qui aurait pu relancer le genre des péplums. Mais l'approche de Timur Bekmambetov donne l'impression qu'un blockbuster a été commandé par les studios et non un remake un tant soit peu palpitant. Le public appréciera certainement les séquences d'action mais restera pantois face une trame biblique ennuyeuse. 

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film: