Film

Milla Babyteeth (v.o)

Date de sortie 21.04.2021
Durée 118 minutes
Age 12/14
Pays Australie (Australia)
Distributeur Pathé Films AG
Genre Drame
Réalisateur Shannon Murphy
Acteur Essie Davis Eugene Gilfedder Michelle Lotters [+]
Scénariste Rita Kalnejais
Auteur Rita Kalnejais
Note CLAP.CH
 
4/5
Note du public Aucun vote
  Voir la bande annonce

Synopsis

Gracieuse ado aux yeux vert clair, visage d'ange, Milla tombe amoureuse de Moses, loubard charmant mais givré et toxicomane. Voilà bien la dernière chose que souhaitaient Henry et Anna pour leur fille atteinte d'un cancer. Ce psychiatre surprotecteur et cette pianiste lunatique ont beau ne pas être les parents parfaits, Moses apporte un vent totalement inattendu, disons plutôt un cyclone, dans cette famille modèle... en apparence. Mais pour Milla, cette excitante idylle est la plus belle chose au monde et, sa maladie progressant, elle se lâche complètement. Entre les peurs liées à la perte, le désir d'aimer et les problèmes de drogue, ce chaos ouvre la voie à la consolation et à la confiance.

Shannon Murphy

Essie Davis

Eugene Gilfedder

Michelle Lotters

Ben Mendelsohn

Eliza Scanlen

Toby Wallace

Rita Kalnejais

Rita Kalnejais

Critiques

Remy Dewarrat | Lundi 19 avril 2021
 

La jeune fille et la mort

Avec un sujet aussi peu original, le premier long métrage de la réalisatrice australienne Shannon Murphy aurait pu sombrer dans le pathos à tout moment. Mais il n’en est rien car il transcende régulièrement cette relation entre une malade condamnée et un marginal.

Avant d’attaquer le vif du propos, profitons de la sortie de Milla pour nous insurger contre la détestable habitude de dénaturer les titres originaux des œuvres dans leur traduction. Ici, Babyteeth signifie dents de lait en anglais et fait directement référence à une particularité physique du personnage principal. Sans originalité et dans un esprit purement mercantile, cette subtilité disparaît et le titre original se transforme bêtement en prénom de l’héroïne.

Quand on lit le synopsis de Milla, on craint de se retrouver dans un mélodrame comme le cinéma en livre régulièrement depuis des années, de Love Story d’Arthur Hiller à Nos étoiles contraires de Josh Boone, à savoir des produits entièrement conçus pour faire pleurer dans les chaumières. Et il faut dire que la cinéaste ne se facilite pas la tâche avec sa galerie de personnages qui pourraient s’embourber dans les pires clichés: une belle jeune fille malade et condamnée, un marginal, un père psychiatre, une mère lunatique et un professeur de musique de l’Europe de l’Est affublé d’un accent très prononcé. Par petites touches, elle parvient à nous faire découvrir des êtres grandeur nature avec leurs failles et leurs bonheurs, malgré le drame qui peut s’abattre sur eux à chaque instant. La force du film réside dans leur manière d’appréhender ce malheur en essayant de l’oublier, de l’ignorer. Et cela donne droit à de superbes séquences en apesanteur comme cette magnifique soirée en discothèque. La musique tient aussi une part très importante dans la réussite de Milla car elle est le lien qui soude la mère et la fille, toutes deux instrumentistes: piano pour l’une et violon pour l’autre.

Secondée par une troupe de comédiens en état de grâce, Shannon Murphy signe un film fort qui rappelle les meilleures œuvres de Jane Campion, oscillant avec parcimonie entre tragédies et bonheurs, d’une scène à l’autre, d’un plan à l’autre, d’une réplique à l’autre, d’un regard à l’autre. Son long métrage dépasse son sujet vu et revu grâce à une indéfinissable maîtrise de la justesse de ton et de l’empathie envers ses personnages. Espérons que Milla soit le premier film d’une longue et belle série signée par une réalisatrice que l’on se réjouit de revoir au plus vite.

Merci d'avoir voté pour ce film !
Votre commentaire sera validé par notre cher administrateur...
Votre avis sur ce film: