top of page
banner 2000x250 .jpg

Fantoche 2023 : Les préventes sont ouvertes

Du 5 au 10 septembre, le 21e Festival international de l'animation Fantoche se penchera notamment sur la question du rapport entre les grandes contestations de notre époque et le mouvement punk des années 1970/80. Un deuxième accent sera mis sur le cinéma d'animation de Corée du Sud. Outre ces programmes thématiques, le festival présentera au total 22 longs métrages récents, quelques rencontres « Meet the Artists », l’actualité multimédia et 61 courts métrages en compétition (compétition internationale, compétition suisse et compétition des films pour enfants) ainsi que 26 courts métrages hors compétition (« Panorama »). L'ensemble du programme est désormais en ligne et les préventes sont ouvertes.

La 21e édition du festival du film d'animation de Baden s'ouvrira avec la coproduction franco-italienne « Chicken for Linda ! » (Chiara Malta, Sébastien Laudenbach) ; un feel good movie pour toute la famille et une animation visuellement séduisante parsemée de moments drôles - malgré une situation initiale tragique : la relation de Linda et de sa mère est entravée par la mort de son père.

Avec Dennis Do, c’est d’ailleurs le réalisateur d’un ancien film d'ouverture qui revient à Fantoche avec sa nouvelle création : Il avait ouvert Fantoche en 2018 avec « Funan » et présente désormais son nouveau long métrage « La Forêt de mademoiselle Tang ». Signe Baumane, qui avait introduit son film « My Love Affair with Marriage » lors d’un « coming soon » en 2021, présente le film dans sa version finale cette année. Et dans « Black is Beltza II : Ainhoa », la suite de « Black is Beltza » (2018), Fermín Muguruza raconte une histoire d'empowerment qui suit la fille de Manex, Ainhoa, qui traverse le tumulte des années 1980, avec une bande-son ska et de nombreuses allusions à la politique de gauche.


Encore des retrouvailles avec l'artiste de stop motion Kim Keukeleire : En 2018, elle avait illustré son appui à l'univers de Wes Anderson dans le « making-of » de « Isle of Dogs ». Cette année, elle présente son nouveau film « The Inventor » (Jim Capobianco, Pierre-Luc Grandjon) et évoque sa manière de travailler lors d'un « Meet the Artist ». D'autres moments forts seront le « making-of » de « Blind Willow, Sleeping Women » avec le réalisateur Pierre Földes et le « coming soon » du « Voyage des ombres » avec Yves Netzhammer. S'appuyant sur l'histoire du Golem, l'artiste suisse examine dans son premier long métrage en images de synthèse ce qui fait de l'homme un être humain à l'ère du numérique. Le programme complet est désormais disponible en ligne via fantoche.ch et les préventes sont ouvertes.

La bande-annonce de Fantoche 2023 Le cinéaste Nikita Diakur, également une ancienne connaissance de Fantoche, est responsable de l'idée, du concept et de l'animation de la bande-annonce du festival en 2023. Avec son premier court-métrage « Ugly », il avait remporté le New Talent Award à Fantoche 2017 et le High Risk Award avec « Fest » en 2018. Son film actuel « Backflip », avec lequel il a notamment remporté le Prix allemand du court-métrage 2022, est projeté cette année dans la section « Panorama » et nous montre un avatar virtuel qui s'apprend à faire un salto arrière. De telles stratégies d'appropriation et de réutilisation de jeux existants et d'outils numériques à des fins artistiques et de narration à motivation politique seront abordées lors d'un des trois panels « Let's Talk », « Critical storytelling and playful experiments in a digital environment », auquel Diakur participe également.



Comments


bottom of page