top of page
banner 2000x250 .jpg

Le film d'ouverture des 59ᵉ Journées de Soleure

Dernière mise à jour : 2 déc. 2023

Le 17 janvier 2024, les 59es Journées de Soleure s’ouvriront avec le longmétrage Les Paradis de Diane de Carmen Jaquier et Jan Gassmann. Le film raconte l’histoire d'une jeune femme qui décide de disparaître après son accouchement.

Après la naissance de son enfant, Diane se sent incapable de le serrer dans ses bras. Elle s’enfuit alors de la maternité, le début d’une errance qui la mènera à Benidorm, sur la côte espagnole. Le film est un instantané de la vie de Diane, qui vit un état d’exception à la fois corporel et psychique. Il nous plonge dans son univers, qui se fond progressivement dans la ville trépidante.


Des films qui déclenchent quelque chose

Les Paradis de Diane explore la question des choix qui se font dans la vie, sans prétendre savoir ce qui est bien ou mal. Le film raconte, sous forme condensée, l’histoire d’une jeune femme qui ne veut pas, ou ne peut pas accepter son rôle de mère, mais dont le corps le lui rappelle constamment. «C’est justement cette forme réduite qui évite au film de tomber dans des clichés ou de banaliser l’histoire», estime Niccolò Castelli. Le directeur artistique des Journées de Soleure trouve essentiel de «montrer des films qui ne se contentent pas de plaire mais sont capables de déclencher quelque chose», condition sine qua non pour que le spectateur puisse se faire une opinion propre. Le film a été tourné à Benidorm, sur la Costa del Sol, dans l’étrange atmosphère que confère l’hiver aux lieux de villégiature.


Co-réalisation de Carmen Jaquier et Jan Gassmann

Co-réalisé par Carmen Jaquier (Foudre) et Jan Gassmann (99 Moons, Europe, She loves), Les Paradis de Diane est un film doté de son propre langage, qui plonge le pectateur au cœur de l’intrigue. Il allie le talent de Carmen Jaquier pour sonder l’âme de ses personnages par le biais de moyens cinématographiques réduits, avec un usage parcimonieux de la parole, et la capacité de Jan Gassmann de créer des images poignantes et chargées d’atmosphère. Il représente également une génération de cinéastes qui portent leur regard au-delà des frontières et qui ont choisi leur propre forme de narration. C’est tout à la fois un film suisse et un film européen.


Les paradis de Diane a été produit par 2:1 Film GmbH, la société de production de Lisa Blatter et Jan Gassmann, en coproduction avec Paraíso Production et la RTS Radio Télévision Suisse. Il est distribué par Outside the Box et sortira en salles en mars 2024.


Carmen Jaquier a remporté le prix du premier long métrage «Opera Prima» des Journées de Soleure l’année dernière avec Foudre, également sélectionné par l’Office fédéral de la culture dans la catégorie «Meilleur film international» pour représenter la Suisse aux Oscars.


La cérémonie aura lieu le 17 janvier 2024 à la Reithalle de Soleure. Les Paradis de Diane y sera projeté en première mondiale.

 

A lire aussi:

Posts récents

Voir tout

77ᵉ Festival de Cannes: notre couverture

Jour 8: le Festival continue avec les nouvelles œuvres d’auteurs importants. Il ne reste que quelques jours avant la fin du 77e Festival de Cannes, mais il reste aussi plein de films à découvrir. Voic

Commentaires


bottom of page