Le président de la Confédération Ignazio Cassis ouvre le 18e Zurich Film Festival

La 18e édition du Zurich Film Festival s’est ouverte hier soir avec la production Netflix fascinante THE SWIMMERS, en Première européenne. La réalisatrice Sally El Hosaini a présenté personnellement son film aux côtés de l’acteur Matthias Schweighöfer. Dans son discours, le président de la Confédération Ignazio Cassis a souligné l’effet fédérateur du cinéma pour les gens et a donné le ton des 11 jours de festival. Corine Mauch, présidente de la ville de Zurich, a pour sa part fait l’éloge du programme varié et de haut niveau du 18e ZFF.

Christian Jungen, Elke Mayer, Matthias Schweighöfer, Ignazio Cassis, Yusra Mardini, Sally El Hosaini, Nathalie Issa, Corine Mauch et Sven Spannenkrebs à la Opening Night du 18e ZFF. © Tim Hughes for Zurich Film Festival

Le ZFF atteint sa majorité cette année. Il a commencé les festivités de son 18e anniversaire au Kongresshaus de Zurich, devant un parterre de personnalités issues de la politique, de l’économie et de la culture. À cette occasion, la production Netflix THE SWIMMERS, réalisée par Sally El Hosaini, était présentée en Première européenne. Le film raconte l’histoire vraie des deux sœurs Yusra et Sarah Mardini qui ont fui la Syrie en pleine guerre civile et sont arrivées en Allemagne, où elles ont rencontré le professeur de natation (Matthias Schweighöfer) qui allait les entraîner pour les Jeux olympiques de Rio, en 2016. «Ce film est non seulement source d’inspiration, mais il renforce également notre foi en la bonté humaine», a expliqué dans son discours Christian Jungen, directeur artistique du festival. Et d’ajouter «Il s’agit également d’un film extrêmement important à l’heure actuelle, où une nouvelle guerre sévit en Europe. Il braque ainsi les projecteurs sur la situation des migrantes et des migrants.» Le cinéma est un vecteur d’empathie qui nous permet de voir le monde à travers les yeux des autres. Le président de la Confédération Ignazio Cassis, qui revenait juste de New York, s’est réjoui d’ouvrir le ZFF et a attiré l’attention sur l’effet fédérateur du cinéma pour les gens : «Les cinémas comme feux de camp modernes, les films comme moyens de compréhension au-delà des frontières et la branche comme champ créatif courageux : ces trois points montrent à mon avis l’importance persistante de la création cinématographique, surtout en ces temps exigeants !» Quant à la présidente de la ville de Zurich Corine Mauch, elle a souligné, dans son discours, à quel point le programme du ZFF était varié et qualitatif. «Les films sont non seulement beaux, mais ils sont aussi puissants et magiques. Surtout car ils représentent un moment de partage. Dans cet esprit, le festival du film de Zurich offre bien plus qu’un excellent programme de 146 films, dont certains sont des Premières mondiales.»

Le Zurich Film Festival dure jusqu’au 2 octobre. Il diffuse 146 films, dont un nombre record de 38 Premières mondiales et européennes. Ces prochains jours, de grandes stars comme Eddie Redmayne, Charlotte Gainsbourg, Sir Ben Kingsley, Liam Neeson, Diane Kruger, Til Schweiger, Daniel Brühl et Iris Berben sont attendues à Zurich.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout