(VOD) Egō s'impose comme une réussite dans le genre.

Note : 4/5

Grand Prix et Prix du Jury Jeunes lors de l’édition 2022 du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, Egō, réalisé par Hanna Bergholm, s’impose comme une réussite majeure du cinéma de genre finlandais.


Une jeune adolescente, Tinja, interprétée par l’incroyable Siiri Solalinna, vit dans une famille

aisée, entre une mère obsédée par le paraître et ne cessant de filmer le quotidien de son foyer

pour alimenter son blog, un père soumis et pleutre et un petit frère tête à claques. Poussée, voire forcée, par sa mère à exercer la gymnastique jusqu’à épuisement, le jeune Tinja va découvrir un jour dans la forêt un œuf qu’elle va ramener dans sa chambre en le couvant dans le ventre de son ours en peluche, jusqu’à ce que l’œuf éclose et donne naissance à une créature qui va peu à peu révéler la nature profonde et les sentiments enfouis de l’enfant.


Faisant tantôt penser à E.T. (ce que la créature ressent, l’enfant le ressent également, et vice-

versa) tantôt au cinéma de David Cronenberg (les fluides corporels en tous genres y sont légion,

qu’il s’agisse de sang, de morve, de vomi ou de larmes), Egō surprend par l’incroyable et implacable crescendo qui rythme la narration, l’évolution de la créature entraînant progressivement des conséquences dramatiques pour les uns et les autres.


Variation extrêmement efficace autour du thème du Doppelgänger, Egō n’est pas, contrairement

aux apparences, une métaphore sur l’adolescence, mais plutôt l’expression via un «vaisseau»

(ici le monstre) des émotions et des sentiments enfouis d’une jeune fille, totalement phagocytés

par une mère étouffante et obsessionnelle. En cela (mais pas que), le film est un modèle et aurait

mérité une véritable sortie en salles.


Impossible enfin de ne pas évoquer le plan final du long-métrage, image absolument inoubliable,

visuellement, thématiquement et émotionnellement. Rien que pour cela, Egō mérite le détour. Et la réalisatrice Hanna Bergholm d’être suivie de très, très près.