top of page
banner 2000x250 .jpg

Un nouveau départ vers les frontières de l’infini !

56 ans que cela dure. Paramount exploite aussi sa saga phare jusqu’à la lie. Mais contrairement à d’autres, la production garde un œil avisé et respectueux sur le produit d’origine. Preuve en est avec celle nouvelle série STAR TREK : STRANGE NEW WORLDS qui renoue entièrement avec le matériel de base : la série originale des années 60, les effets spéciaux, une dynamique boostée et plus actuelle politiquement en sus.

Un thème que les moins de 50 ans peuvent pas connaitre résonne sur les écrans TV US de la fin des années 60 « Espace, frontière de l’infini vers laquelle voyage notre vaisseau spatial… » Les aventures de l’équipage du vaisseau Enterprise fait un carton. Le monde francophone ne découvrira pas cette série avant les années 80 avec le premier film au cinéma. Mais Monsieur Spock, Capitaine Kirk et sa clique sont devenus des icônes de la SF.


Créée par Gene Roddenberry en 1966 la saga regroupe sept séries télévisées, treize longs métrages, des centaines de romans, de bandes dessinées et des dizaines de jeux vidéo, ainsi qu'une fanfiction importante. Aucune autre saga, à part Star Wars, peut rivaliser. D’ailleurs une bonne guéguerre est classique entre les fans des deux.


Ici pas de Jedis, pas de magie, pas de sabres laser. L'univers Star Trek se passe dans notre futur au 23ème sicle. Les protagonistes, dont les idéaux sont parfois imparfaitement appliqués aux dilemmes présentés dans la série, sont essentiellement altruistes. Nombre de conflits et de dimensions politiques de Star Trek constituent des allégories de réalités culturelles contemporaines ; la série télévisée originale de Star Trek aborde les questions des années 1960, tout comme les séries dérivées ultérieures ont reflété des questions de leurs époques respectives. Les problèmes soulevés dans les différentes séries sont : la guerre et la paix, l'autoritarisme, l'impérialisme classique, la lutte des classes, l'eugénisme, la géopolitique, le racisme, les droits de l'homme, le sexisme, le féminisme et le rôle de la technologie.

Retour aux sources

Alors que les derniers films ont généré qu’un accueil mitigé (pourtant avec un casting quatre étoiles) la production continue sur la lancée des séries TV. Les succès des deux dernières : Star Trek Discovery et Piccard, redonnent de ailes à la franchise. Et si ont reprenait les bases des origines et qu’on remette au gout du jour les effets spéciaux, la dynamique un peu molle des scénarios de l’époque ?

Une bonne idée d’autant plus que la série parle du Capitaine Christopher Pike (le capitaine de l’épisode pilote de l’époque). Oui avant Kirk, il y avait Pike, Spock était déjà sur le pont et le numéro un était une femme (épouse de Gene Roddenberry qui reprendra par la suite le rôle de l'infirmière Chapel).


Nous n’allons pas refaire toute l’histoire car il y en aurait pour des heures de lecture.


Revenons au produit actuel. Donc Cette nouvelle série ravi les fans de la première époque. Chaque histoire est, comme en leur temps campée sur un épisode. Alors il est clair que les non fans vont pas capter toutes les références et apparitions surprises mais c’est une bonne mise en bouche avant de reprendre depuis le début. Les thèmes sont toujours les mêmes : découverte de nouveaux mondes étranges, nouvelles civilisations et au mépris du danger, avancer vers l’infini. Sur cette phrase culte, les scénaristes ont de quoi faire et chaque épisode voit une nouvelle aventure. La série est en dent de scie de ce côté, mais la qualité est au rendez-vous, autant au niveau casting, que les EFX et l’originalité des histoires qui ravira les nostalgiques et, on l’espère fera de nouveaux adeptes.

La première saison est sortie en 2022 et la deuxième est en cours. A découvrir sur Paramount+ ou Canal+

Commenti


bottom of page