ZFF 2022 Palmarès

La cérémonie de remise des prix du 18e Zurich Film Festival (ZFF) s’est tenue hier soir à l’Opéra de Zurich dans le cadre de l’Award Night. Les prix principaux du festival ont été décernés dans les trois Compétitions: les jurys ont attribué leur Œil d’or respectif aux films CASCADEUSES d’Elena Avdija, LOS REYES DEL MUNDO de Laura Mora Ortega et SAM NOW de Reed Harkness.


L’Award Night du 18e Zurich Film Festival s’est tenue samedi 1er octobre à l’Opéra de Zurich. La Compétition, répartie en trois sections, représente le cœur du festival: le ZFF y présente chaque année des films de réalisatrices et réalisateurs prometteurs-euses en lice, avec un premier, deuxième ou troisième travail de réalisation, pour le prix principal, l’Œil d’or doté de CHF 25 000. Tous les films de la Compétition étaient des Premières mondiales, européennes ou suisses. En sus des Compétitions, de nombreux autres prix ont été décernés, dont le prix du jury ZFF pour Enfants et l’Audience Award (prix du public).


Dans son discours, Christian Jungen, directeur artistique du ZFF, a expliqué: «Il est réjouissant de constater que le nombre d’entrées pour les films en compétition a monté et est en forte croissance. Cela montre que le public est curieux et a envie de découvrir de nouveaux talents – le cinéma d’auteur est bien vivant».


Palmarès 2022


Compétition Focus: CASCADEUSES


La Compétition Focus braque les projecteurs sur des films venus de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche. Cette année, l’Œil d’or de la section revient à CASCADEUSES d’Elena Avdija.


Shootées par des voitures, propulsées dans le vide ou encaissant de violents coups, tel est le quotidien de Virginie, Petra et Estelle, cascadeuses professionnelles. Elles doivent suivre un entraînement difficile jour après jour pour pouvoir exécuter ces scènes éprouvantes pour le corps. Pourtant, les représentations stéréotypées des femmes fragiles à l’écran restent bien ancrées dans l’industrie du cinéma, dominée par les hommes. Les rôles endossés par les cascadeuses restent des rôles de femmes opprimées, battues et maltraitées, alors que leurs pendants masculins jouent les bourreaux ou les héros. La réalisatrice Elena Avdija nous offre, dans son premier film, l’aperçu d’un business palpitant mais brutal où les actrices restent souvent dans l’ombre.


Motivations du jury: Le jury de la Compétition Focus est ravi de décerner l’Œil d’or à CASCADEUSES pour la beauté de sa mise en scène et la force de sa cinématographie, pour son merveilleux sens du rythme cinématographique et son respect pour ses personnages. Le film nous donne une vision non sentimentale d’un monde que nous n’avons rarement l’occasion de voir. Nous sommes ravis de voir ce qu’Elena Avdija va nous montrer dans le futur!


Mention spéciale: FOUDRE de Carmen Jaquier


Jury:

Christine Vachon (présidente du jury) / réalisatrice, productrice / États-Unis

Fred Baillif / réalisateur, scénariste / Suisse

Katharina Mückstein / réalisatrice, scénariste / Autriche

Maria Fantastica Valmori / monteuse / Italie

Roger Schawinski / journaliste, animateur / Suisse


Compétition Fiction: LOS REYES DEL MUNDO


L’Œil d’or de la meilleure Fiction du 18e ZFF revient à LOS REYES DEL MUNDO de Laura Mora Ortega.


Le jeune Rá vit avec ses amis Culebro, Sere, Winny et Nano dans les rues de Medellín. Leur espoir renaît lorsque le gouvernement promet à Rá le droit d’acquérir un terrain duquel sa famille avait été chassée, comme des milliers d’autres Colombiens, par les paramilitaires. La bande de copains se met donc sur la route périlleuse qui mène dans l’arrière-pays. Un voyage palpitant entre aventure et délire commence. La réalisatrice Laura Mora présente la nature colombienne de manière impressionnante et raconte, à travers des images époustouflantes et des séquences de rêve mystiques, la quête de bonheur et de justice de ces cinq bons à rien.


Motivations du jury: Le film a été l’un des premiers que nous avons vus et il nous a laissé des images et des scènes inoubliables. LOS REYES DEL MUNDO est méticuleusement réalisé et nous rapproche du monde des jeunes protagonistes qui luttent pour la liberté et la dignité. La langue lyrique du film donne à la dure réalité une dimension métaphysique. Il s’agit d’une histoire importante et puissante sur les marginaux de la société.


Mentions spéciales: WAR PONY, de Gina Gammell et Riley Keough, et UNTIL TOMORROW / TA FARDA, d’Ali Asgari


Jury:

Asghar Farhadi (président du jury) / réalisateur / Iran

Clio Barnard / réalisatrice / Grande-Bretagne

Daniel Dreifuss / producteur / États-Unis, Brésil

Petra Volpe / réalisatrice, scénariste / Suisse

Piodor Gustafsson / producteur / Suède


Compétition Documentaire: SAM NOW


L’Œil d’or de la Compétition Documentaire revient à SAM NOW de Reed Harkness.


Sam et Reed, demi-frères, ont toujours tourné des films ensemble. Et même à l’époque où la mère de Sam disparaît du jour au lendemain quand il a 14 ans, sans laisser d’explication. Alors que son père, sa grand-mère et ses tantes gardent pendant des années le silence sur cet événement et que Jared, son frère, perd goût à la vie, Sam ne semble pas souffrir de la situation. Jusqu’à ce que Reed lui propose de partir à la recherche de sa mère. Ils se lancent alors dans un road trip à travers Washington, l’Oregon et la Californie qui se transforme rapidement en raz-de-marée émotionnel. À partir d’enregistrements en Super 8 et de vidéos tirées des archives familiales, le réalisateur Reed Harkness raconte, avec un humour délicat, les blessures de la séparation et le pouvoir de la réconciliation.


Motivations du jury: Ce film nous est parvenu comme le meilleur de ce que le cinéma peut faire: envoyer le spectateur dans un voyage d’introspection et de et de remise en question de la vie et des relations humaines. Dans notre monde fou, être capable de comprendre, d’accepter et d’aller vers les autres est certainement essentiel. Merci à ces merveilleux cinéastes et à leur famille, pour le courage dont ils ont fait preuve en partageant avec nous leur voyage de douleur et de guérison.


Mentions spéciales:THE NEW GREATNESS CASE, d’Anna Shishova, et THE KILLING OF A JOURNALIST, de Matt Sarnecki


Jury:

Alexander Nanau (président du jury) / réalisateur, scénariste, caméraman/ Allemagne, Roumanie

Atanas Georgiev / producteur, réalisateur, monteur / Macédoine du Nord

Joëlle Bertossa / productrice, réalisatrice / Suisse

Nina Numankadić / productrice / République tchèque

Sushmit Ghosh / réalisateur / Inde


Autres lauréats du 18e Zurich Film Festival:


Emerging Swiss Talent Award (prix des critiques): FOUDRE de Carmen Jaquier

Jury:

Anna Smith - critique de cinéma, Royaume-Uni

David Martos - journaliste de cinéma, Espagne

Sebastian Seidler - critique de cinéma, Allemagne


Motivations du jury:

Le jury a été impressionné par la mise en scène et le montage visuel de Carmen Jaquier, qui a su raconter une histoire captivante sur la foi, l’amour libre et le désir féminin. Le jury a également noté les performances des acteurs, louant la façon dont Jaquier a travaillé avec sa jeune équipe. Un premier film saisissant d’une réalisatrice suisse talentueuse.


La remise des prix aura lieu le dimanche 2 octobre à 16h45 au cinéma Kosmos.


ZFF pour Enfants – prix du jury: LUCY IST JETZT GANGSTER de Till Endemann


ZFF pour Enfants – prix du public: MY ROBOT BROTHER de Frederik Meldal Nørgaard


Prix du public (Audience Award): BECOMING GIULIA de Laura Kaehr


Science Film Award: THE TERRITORY d’Alex Pritz


Prix du film œcuménique des églises zurichoises: FOUDRE de Carmen Jaquier


Meilleure musique de film internationale: Robert IJserinkhuijsen


Jury:

Rachel Portman (présidente du jury) / compositeur

Pernille Fischer Christensen / réalisatrice de films

Frank Strobel / chef d’orchestre du lauréat du prix

Marcel Vaid / compositeur de films

Barney Cokeliss / réalisateur de THE FOUNDLING


Motivations du jury:

En tant que présidente du jury de la 10e Compétition internationale de musique de films, Rachel Portman a décerné au compositeur hollandais Robert IJserinkhuijsen l’Œil d’or de la Meilleure musique de film internationale, doté de CHF 10 000. Le jury a justifié sa décision en ces termes: «Robert IJserinkhuijsen s’y entend pour raconter des histoires riches en émotions tout en traduisant leur complexité. Ses idées sont originales. Il sait comment les concrétiser et les adapter à merveille aux images.»


Prix d’honneur décernés dans le cadre du 18e ZFF:

A Tribute to... Award: Luca Guadagnino Le réalisateur et scénariste italien a reçu le 30 septembre le prix suprême du ZFF décerné à un-e cinéaste. Il a, par la même occasion, présenté son dernier film, BONES AND ALL. Golden Icon Award: Sir Ben Kingsley L’acteur s’est vu remettre la principale distinction du ZFF saluant sa carrière et a participé à la remise du prix, le 29 septembre, en visioconférence. Parallèlement, le ZFF a présenté son nouveau film DALÍLAND, dans lequel Ben Kingsley prête ses traits à Salvador Dali. Career Achievement Award: Rachel Portman La compositrice britannique Rachel Portman a reçu son prix dans le cadre de la 10e Compétition internationale de musique de films, dont elle a présidé le jury. Golden Eye Award: Charlotte Gainsbourg Le 26 septembre, le ZFF a récompensé l’actrice franco-britannique pour sa carrière et sa polyvalence au cinéma. Dans ce contexte, elle a présenté le même soir son dernier film, THE ALMOND AND THE SEAHORSE. Golden Eye Award: Eddie Redmayne Le comédien Eddie Redmayne a reçu un Œil d’or récompensant sa brillante carrière. Il l’a accepté en mains propres le 25 septembre dans le cadre de la présentation de son dernier film, THE GOOD NURSE, au Kongresshaus de Zurich. Game Changer Award: Michael Barker et Tom Bernard Les deux fondateurs et co-présidents de Sony Pictures Classics ont reçu leur prix récompensant leur travail remarquable dans le cadre du Zurich Summit.