top of page
publicité_articles_film.jpg

Carton plein pour la réouverture du cinéma Capitole !

Près de 10’000 personnes ont visité le cinéma Capitole à l’occasion de sa réouverture, entre le 22 et le 25 février. Après trois ans de chantier, la mythique salle lausannoise a retrouvé tout son lustre et dévoilé ses nouveaux espaces. Plusieurs projections spéciales et un week-end portes ouvertes ont permis à un très large public de (re)découvrir un cinéma entièrement restauré et agrandi. Véritable Maison du cinéma, le Capitole concentrera, dès le 1er mars, toutes les activités publiques de la Cinémathèque suisse.


Communiqué de presse: Cinémathèque Suisse. Photos © Cinémathèque suisse / Mathilda Olmi


Construit en 1928, transformé dans les années 1950 et désormais entièrement rénové, le cinéma Capitole a rouvert ses portes pour la plus grande joie de la population. Ouvert à toutes et tous, deux journées ont permis à un public très large de visiter les espaces historiques, notamment la grande salle (736 places) entièrement restaurée et aussi la nouvelle salle de 140 places en sous-sol, à l’architecture résolument contemporaine. Près de 10’000 personnes ont ainsi convergé vers le Capitole lors de ceweek-end portes ouvertes précédé de deux soirées inaugurales.


Une projection exceptionnelle


Samedi soir, la Cinémathèque suisse proposait, à l’occasion de sa grande première soirée publique,la projection extraordinaire du chef-d’œuvre de Stanley Kubrick, 2001: A Space Odyssey, en format 70mm dans la grande salle qui porte désormais le nom de Freddy Buache en hommage au légendaire directeur de la Cinémathèque suisse. Cette copie rare, tirée pour les 50 ans du film et supervisée par Christopher Nolan, n’a connu que de rares projections, notamment au Festival de Cannes (2018),à Londres, à Paris et désormais à Lausanne.



Le public a ainsi vécu un grand moment de cinéma, la projection étant une prouesse technique à assurer pendant plus de 2h30, avec un matériel rare et délicat. Le même film était également proposé en version restaurée numérique dans la nouvelle petite salle du Capitole, baptisée du nom de Lucienne Schnegg, l’ancienne propriétaire du Capitole

コメント


bottom of page