L'affiche des 58èmes Journées de Soleure se dévoile

Fraîches, dynamiques, débordantes d’énergie: après les nombreuses restrictions de l’an dernier, les Journées de Soleure baignent dans un climat d’effervescence. Nos nouveaux visuels reflètent cette vitalité. La conception graphique des 58e Journées de Soleure rappelle que le cinéma est avant tout un art du mouvement, basé sur le phénomène de la persistence rétinienne. Le rendu des lettres emblématiques «SO» fait écho au zootrope, jouet optique qui a marqué une étape importante dans l’évolution du septième art.

RENCONTRE

Katarina Türler, monteuse

Si souvent dans l’ombre, mais toujours indispensables, les monteur.euse.s jouent un rôle déterminant dans la narration d’un film. Ils sont responsables de sa structure, de son rythme et de sa composition. C’est la première fois qu’une monteuse est à l’honneur des Journées de Soleure dans le cadre de «Rencontre». Née à Zurich, Katarina Türler s’installe aux Pays-Bas à l’âge de 21 ans. Après sa formation de photographe, elle passera vingt ans en salle de montage et donnera le jour à une soixantaine de longs et de courts métrages. «Rencontre» en présente une douzaine, ainsi que des tables rondes où le public pourra écouter Katarina Türler parler de son parcours et de ses outils de montage préférés.

Les prochaines Journées de Soleures auront lien du 18 au 25 janvier 2023


Site officiel