top of page
banner 2000x250 .jpg

Les Cartes du mal


Lors d’une soirée d’anniversaire dans un vieux manoir, un groupe d’amis tombe sur un jeu de tarot maléfique. Ils décident de se tirer les cartes et réveillent ainsi une funeste malédiction qui les poursuivra sans relâche.

Note:2/5


Spenser Cohen et Anna Halberg réalisent ensemble un premier long-métrage décevant qui ne fait que survoler un sujet qui aurait mérité d’être creusé plus en profondeur.

Et pourtant, le début du film est plutôt prometteur.

Pas de mise en place interminable, les protagonistes découvrant dès les premières minutes du film le jeu de tarot source de leur infortune. La scène lors de laquelle les cartes sont tirées est particulièrement intéressante puisqu’elle permet la présentation de chaque personnage par le biais de son signe astrologique, permettant ainsi une certaine identification de la part des spectateurs et spectatrices.



Malheureusement, le film ne sera ensuite qu’une succession de scènes maintes fois vues et revues, lors desquelles chaque personnage sera confronté à la figure maléfique de la carte tirée lors de la séance de tarot pour mourir lors de scènes plus ou moins réussies. Ce rythme effréné est d’autant plus regrettable qu’il ne permet jamais de vraiment explorer les entités maléfiques, pourtant visuellement assez réussies pour la plupart d’entre elles.

L’explication des origines de la malédiction du jeu de tarot n’apporte rien de plus au film, s’agissant là encore d’une énième histoire de vengeance sans aucune originalité.



Les cartes du mal sera sans aucun doute l’un des films d’horreur distribués en salle dispensables de cette année 2024, bien en deçà des productions Blumhouse dont le film se revendique pourtant par son ambiance et par la thématique abordée.


 

Comments


bottom of page