top of page

Locarno 2023: Le cinéma mexicain populaire à l'honneur

La 76e édition du Locarno Film Festival, prévue du 2 au 12 août 2023, offrira un panorama original de la production cinématographique mexicaine des années 1940 à 1960, avec 36 films à découvrir, parmi lesquels de nombreux inédits.

Guillermo Del Toro, Alfonso Cuarón et Alejandro González Iñárritu figurent parmi les noms qui font aujourd'hui du Mexique l'un des pays les plus représentatifs du cinéma contemporain. Le regard visionnaire de cette génération de cinéastes plonge ses racines dans une riche tradition de cinéma populaire, qui passionne au Mexique alors qu'il est totalement méconnu ou rarement étudié à l'étranger. C’est ce cinéma que le Locarno Film Festival entend célébrer dans sa prochaine édition.


« Espectáculo a diario – Las distintas temporadas del cine popular mexicano » (« À chaque jour, un spectacle – Les multiples saisons du cinéma populaire mexicain ») rendra un hommage vibrant à la production mexicaine du début des années 1940 à la fin des années 1960 : trois décennies pétries de créativité, peuplées de vedettes, de divas et de réalisateurs extraordinaires, qui ont inspiré des générations entières. La deuxième Rétrospective du Locarno Film Festival consacrée au cinéma mexicain – après celle de 1957 – est organisée par Olaf Möller, avec la collaboration de Roberto Turigliatto. Elle réunira, entre autres, des œuvres d'Emilio Fernández, d’Alejandro Galindo, de Chano Urueta, de Ramón Peón, de Fernando de Fuentes et de René Cardona Sr et Jr, pour un total de 36 films rares à découvrir, dont certains inédits.

« Notre volonté est d'essayer de modifier le regard porté sur une production cinématographique et culturelle extrêmement riche et importante. Dans le sillage d'une prise de conscience postcoloniale nouvelle et renforcée, ces films, qui avaient jusqu'ici échappé à l'attention des cinéphiles, méritent d'être découverts et valorisés, car ils traduisent un mouvement crucial d'indépendance culturelle et créative et une profonde originalité linguistique et formelle. C’est tout un univers qui attend encore d'être découvert : comédies musicales, comédies, luchadores, films de vampires, de détectives et de monstres, mélodrames révolutionnaires, ou encore films noirs et de matadors. De la science-fiction à l'horreur, en passant par le polar et le film religieux, nous retrouvons toutes les facettes du cinéma mexicain dans cette Rétrospective », déclare Giona A. Nazzaro, directeur artistique du Locarno Film Festival.


Olaf Möller, coorganisateur de la Rétrospective, proposera également une sélection d'essais sur la portée critique et historique de cette production : « Nous présenterons les œuvres des grands maîtres de l'époque, ainsi que de réalisateurs mineurs, avec des pépites en tout genre. En particulier, nous montrerons comment les figures de proue et les acteurs de second plan peuvent avoir besoin les uns des autres, et comment une culture cinématographique portée par la confiance de son public en est arrivée à tout oser et à tout tenter. »

bottom of page