top of page
banner 2000x250 .jpg

Opération Silence – L’affaire Flükiger

Dernière mise à jour : 27 avr.

Note: 3,5/5

Le docu-fiction de Werner Schweizer revient sur un fait divers historique qui avait marqué notre pays en automne 1977: un aspirant officier bernois, Rudolph Flükiger, est retrouvé mort déchiqueté par une grenade sur sol français après une course d’orientation nocturne dans les bois autour de Bure.



Si le documentaire est intéressant historiquement pour la jeune génération, au final on n’y apprendra pas grand-chose de plus sur cette affaire qui s’est embourbée dans les méandres des faits d’actualité politiques de l’époque, mélangeant assassinats locaux, mouvement de séparatistes pour la liberté du Jura, Fraction Armée Rouge, Conseil fédéral et fusillade au poste de frontière de Fahy.

 

L'’enquête cinématographique se révèle intéressante la première heure du métrage, avec cette question: que s’est-il vraiment passé pour ce jeune Rudolph Flükiger? La complication de l’affaire et ses enquêtes souvent difficiles dans le contexte politique tendu de l’époque nous embourbe vite l’esprit et on espère arriver vite au final pour, malheureusement parvenir à une conclusion simple, l’aspirant Flükiger s’est suicidé et cette affaire restera inexpliquée. On notera le jeu d’actrice de Sonia Riesen qui joue et représente une des sœurs de Rudolph, la famille n’ayant pas voulu apparaitre dans le film.

 

Sur ses dernières longues minutes, la deuxième partie du film fouillant les documents de l’époque et les méandres de cette affaire, devient vite un peu lassante et on attend avec impatience la conclusion. Un documentaire, certes, intéressant, mais qui aurait mérité une quinzaine de minutes de moins. Malgré tout, le but est atteint: faire découvrir à un public intéressé l'un des chapitres les plus sombres mais aussi les plus passionnants de notre histoire contemporaine récente.

 

Puisqu’on est dans le Jura, notons le film vu aussi à Soleure sur les mystères d’une pierre nationalement connue: Le Syndrome d’Unspunnen de Robin Erard et Samuel Chalard qui, au contraire d’Opération Silence , est certes un sujet plus léger et qui prête à sourire, mais grâce à sa durée (78 minutes), a eu toutes nos faveurs, film malheureusement pas encore sorti dans nos contrées.

 

Posts récents

Voir tout

77ᵉ Festival de Cannes: notre couverture

Jour 6: de la Norvège au Japon, notre chroniqueur a bien voyagé avec les films. Armand (Un Certain Regard) Halfdan Ullmann Tøndel, petit-fils de Liv Ullmann et Ingmar Bergman, signe son premier long m

Opmerkingen


bottom of page