top of page
publicité_articles_film.jpg

Beau Is Afraid

Note: 0/5

Bienvenue, ou plutôt malvenue chez Ari Aster, le chantre de la provocation horrifique intellectualisée à outrance.


Déjà, Aster a la très mauvaise idée d’étaler sur près de trois heures un court métrage de sept minutes réalisé il y a douze ans. Tout ici est fait pour choquer sans aucune intelligence en se vautrant dans un humour douteux et plus que ridicule. Joaquin Phoenix qui passe son temps à geindre n’a jamais été aussi mauvais à cause d’un personnage multiple insupportable.


Au sortir ce Beau Is Afraid, pensum indigeste dont la scène du galetas atteint les sommets du risible, on rêve de ne plus jamais voir un film de l’auteur Ari Aster, mais plutôt l’adaptation d’un bon sujet. Qui sait? Cela singularisera peut-être enfin ses talents de metteur en scène, ou pas.


Comentarios


bottom of page