top of page
banner 2000x250 .jpg

"Coup de chance" serait-il le dernier film de Woody Allen?

Cette semaine le célèbre réalisateur américain était à Venise pour présenter son dernier film Coup de chance tourné en France.

Il a confié à Variety qu’il était de plus en plus difficile de trouver des financements pour réaliser des films. Et étant dans la spirale des scandales depuis des années, Woody Allen a confié sa fatigue de vouloir continuer à courir après des soutiens aux USA.

Il confie : «Je dois décider si je veux faire plus de films. Il y a deux choses: la première, c'est qu'il est toujours très pénible de récolter des fonds pour un film. Et est-ce que je veux encore en passer par là? Faire un film est une chose, mais réunir les fonds nécessaires, c'est fastidieux et peu glamour. Maintenant, si quelqu’un débarque et me dit qu'il va me donner de l’argent pour faire mon film, alors là, peut-être que je changerais d'avis.»


De plus il critique la qualité et la diffusion des productions actuelles : «La deuxième chose, c’est le sort des films aujourd'hui. Je n’aime pas l’idée, et je ne connais aucun réalisateur qui aime faire un film qui sera, au bout de deux semaines, soit à la télévision soit en streaming.

Il y a eu beaucoup de films merveilleux réalisés par le passé, et on ne voit pas beaucoup de films merveilleux réalisés aujourd’hui. Quand je voulais aller au cinéma, il y avait trois ou quatre films que je mourais d'envie de voir. Chaque semaine, il y avait un Truffaut ou un Fellini ou un Ingmar Bergman ou un Kurosawa. Aujourd’hui, très peu de films européens sont projetés aux Etats-Unis. Je pense que nous ne sommes pas dans une époque merveilleuse culturellement, certainement pas dans le cinéma!»

Cela sentirait-il la retraite pour le réalisateur qui a tout de même huitante-sept ans? L’avenir nous le dira. En attendant, rendez-vous dans nos salles le 27 septembre pour découvrir sa dernière œuvre avec Lou de Laâge, Melvil Poupaud, Niels Schneider et Valérie Lemercier.

Posts récents

Voir tout

77ᵉ Festival de Cannes: notre couverture

Jour 3: de George Miller à Francis Ford Coppola, une journée bien intense à Cannes pour notre chroniqueur avec des séances qui s’enchaînent à un rythme infernal. Furiosa: Une saga Mad Max  (Hors Compé

Comments


bottom of page