top of page
banner 2000x250 .jpg

John Wick: Chapter 4

Dernière mise à jour : 20 mars 2023

Note: 0/5

Chad Stahelski n’est pas un cinéaste, mais un metteur en scène de jeu-vidéo ultra violent. Sa chose n’est qu’une suite de niveaux entrecoupés de dialogues à la débilité olympique.


Cette franchise n’existe que pour flatter les plus bas instincts de ses consommateurs.


John Wick passe son temps à se battre en nous faisant perde le nôtre. Il se bat dans une exposition de tableaux, dans une discothèque, au Japon ou à Paris où, comble du ridicule le plus risible, il se tape deux fois les escaliers qui relient Montmartre au Sacré-Coeur.


C’est lourdingue, bruyant, et très fatiguant.


Keanu Reeves éructe sa demi-page de répliques comme un pitbull enragé.


John Wick: chapitre 4 est le parfait exemple à ne plus suivre.

Aucune sale de cinéma ne mérite de devenir un vulgaire support pour jeu-vidéo décérébrant.


Comments


bottom of page