top of page
banner 2000x250 .jpg

Nezouh

Note: 5/5

Tout dans ce film brillant force le respect.


Soudade Kaadan signe une oeuvre d’une force et d’une justesse incroyable. En utilisant la poésie qu’elle parvient à faire flotter sur un fond hyper-réaliste chaotique, elle nous offre une vision qui oscille entre désespoir et espoir, entre peur et courage.


La construction de Nezouh en trois chapitre participe aussi à l’allégorie d’un pays en guerre sans s’attarder sur ses horreurs. Avant la bombe, tout est sombre. Après la bombe tout s’illumine et Zeina prend du plaisir à dormir à la belle étoile. Et finalement dans les rues meurtries où même les différents clans belligérant ne savent plus se reconnaître entre eux, la caméra se faufile et vole en suivant deux femmes magnifiques ivres de vie et de liberté.


FORMAT 16/9

FORMAT 1/1


Comments


bottom of page