top of page
publicité_articles_film.jpg

Omar la Fraise

Note: 3,5/5

Avec son premier long métrage, Elias Belkeddar réussit une comédie personnelle.


Sous ses airs de polar pur et dur avec ce qu’il faut de violence brutale et de strass, Omar la Fraise suggère profondément l’Algérie, ses habitants et leurs nombreuses combines. Cela lui donne un côté brouillon et foutraque qui colle parfaitement à ses personnages.


Dans le rôle d’Omar, le toujours impeccable Reda Kateb campe un homme à la fois teigneux qu’il ne vaut mieux pas contrarier et tendre qui aimerait se poser.

Face à lui, Benoît Magimel qui, comme le très bon vin, vieillit bien, incarne la démesure débridée et gloutonne de quelqu’un qui se croit immortel.


Une curiosité dépaysante.


FORMAT 16/9


FORMAT 1

/1

コメント


bottom of page