top of page
banner 2000x250 .jpg

The Creator, le film SF qui divise les critiques

Note: 5/5

Cette semaine, un film de science-ficition débarque au cinéma. Pas n'importe quel film de SF et qui mérite d'être souligné: "The Creator" de Gareth Edwards. Le moins que l'on puise dire c'est que le film divise les critiques sur le fond et la forme. Une grosse production américaine qui en met plein les yeux et les oreilles sans que cela soit une franchise, un film de super-héros ou une ennième cavalcade de voitures suvitaminées ça fait du bien mais ça dérange aussi.

Le but d'un blockbuster n'est-il pas, avant tous débats politico-étiques, de divertir au cinéma? Et quand ce dernier lorgne vers une histoire un peu plus intelligente que la moyenne, bénéficie de visuels impressionnants, d'une bande-son qui l'est tout autant, d'une dynamique agréable pour un film de plus de deux heures, on aime et on applaudi! Certes, tout n'est pas parfait dans ce métrage, mais quel film bénéficie de la réalisation ultime qui se trouve être que dans la tête de chacun?

De plus le film est écrit et dirigé par un réalisateur qui a fait ses armes en la matière et qui nous a largement montré son potentiel avec Monsters, la version US de Godzilla et un épisode de la franchises Star Wars Rogue One.

On peu aussi applaudir le fait que le film a été tournée dans des décors réels de toute beauté en Asie et que son budget est des plus dérisoire par rapport à une grosse production actuelle.

Alors oui, l'exercice est réussi. Il nous touche, il y a de l'action, l'histoire est intéressante et plutôt bien ficelée, voire même visionnaire pour votre serviteur et ça claque visuellement.

Si vous êtes fatigués des Marvelleries et autres Star Warseries mais que vous aimez tout de même la science-fiction, ce film est pour vous.

Une question se pose à l'heure où le jeune public est plutôt avide de popcorn movies écervelés: le film va-t-il gagner sur sa programmation ? Heureusement que le réalisateur peut compter sur ses actions précédentes pour attirer le nouveau public. C'est tout ce qu'on lui souhaite.



Comments


bottom of page