top of page
banner 2000x250 .jpg

Wonka

Note : 4/5

Préquel du film emblématique Charlie et la chocolaterie de 1971, Wonka parvient à être à la fois original et fidèle à l’esprit de Roald Dahl. Il offre une nouvelle perspective sur le personnage de Willy Wonka, en le dépeignant comme un jeune homme idéaliste, brillant et plein de fraicheur, mais également solitaire et tourmenté. Le film conte son périple afin de changer le monde et son épanouissement, en trouvant son identité mais également une famille. 

Cette version, qui peut sembler déstabilisante pour les personnes ayant grandi avec le film de Tim Burton, est en fait un vrai retour aux sources.

 

Wonka est une comédie musicale, ce qui dissuadera sans doute une frange de spectateurs potentiels. Les nombreuses chansons constituent cependant un élément important du film, certaines étant même des reprises de l’adaptation de Mel Stuart. Les mimiques et l’excellent jeu de Timothée Chalamet rappellent d’ailleurs celui de Gene Wilder.

Le reste du casting est tout aussi convaincant, Hugh Grant qui nous chante un "Oompa loompa" bien loin de sa zone de confort, est à ne pas manquer, en dehors de toutes les polémiques que cela a pu susciter.


Paul King, qui a déjà fait ses preuves avec entre autres les opus Paddington apporte au film un style visuel unique en soignant l’esthétique et la photographie qui sont juste sublimes et captivent dès les premières minutes.

 

Le scénario est divertissant et truffé d'humour. Il y a quelques surprises et rebondissements bienvenus, même si l’ensemble est un peu convenu.

 

Mais ne boudons pas notre plaisir, Wonka est un conte de fées moderne, enthousiaste et familial qui rappelle l'importance de la créativité, de l'imagination et de la bienveillance.

« Il y a un rêve à l’origine de toutes les belles choses en ce monde » le leitmotiv du film le confirme, ce dernier est bien une ode qui nous incite à être nous-mêmes et à suivre nos rêves.

 



Comentários


bottom of page