top of page
publicité_articles_film.jpg

Ailleurs si j'y suis

Note: 4,5/5

Suivant un cerf majestueux, Mathieu s’enfonce dans la forêt derrière chez lui et y reste.


L’image large en CinémaScope dans laquelle Matthieu était perdu se réduit à un format carré qui devient son cocon, son havre de paix. C’est ingénieux et habile.


Avec malice et intelligence, le réalisateur abandonne Mathieu à son nouveau bonheur pour s’attarder sur ses proches et leurs réactions. Tout d’abord circonspects face à ce geste qu’ils considèrent comme une folie, ils vont en faire un révélateur de leur propre existence et se remettre en question chacun à leur manière.


Ailleurs si j’y suis est une fable pertinente sur l’aberration de la vie moderne qui est devenue purement artificielle et factice, à mille lieues du bon sens et du naturel.


Comments


bottom of page