Annecy 2022: Tapis rouge pour l’animation suisse

Lors de sa prochaine édition, le Festival d'Annecy 2022 rendra hommage à la Suisse. Du 13 au 18 juin prochain, le plus important festival international du film d'animation au monde présentera la vitrine la plus importante jamais consacrée au cinéma d'animation suisse. Plus de 100 films seront présentés dans 14 programmes spéciaux, dont des rétrospectives consacrées aux cinéastes Marcel Barelli, Claude Barras et Isabelle Favez, des restaurations de la Cinémathèque suisse, des « carte blanche » aux Festival Animatou (Genève) et Fantoche (Baden) ainsi qu’une présentation du Geneva International Film Festival (GIFF). Le Groupement suisse du film d’animation (GSFA) a concocté quatre programmes de films permettant de se plonger dans l’histoire du cinéma d’animation suisse depuis 1921.


La production suisse est également très présente dans la sélection officielle du Festival et dans le marché du film MIFA, avec notamment 13 courts métrages en compétition et un pavillon qui accueillera les talents suisses.


Marcel Jean, délégué artistique du Festival explique : « Annecy rend hommage au cinéma d’animation suisse, une cinématographie qui prend racine profondément dans l’histoire culturelle, alors que le père de la littérature en estampes – ou, si vous préférez, le père de la bande dessinée – Rodolphe Töpffer, signe Les Amours de monsieur Vieux Bois en 1827, et que près d’un siècle plus tard – soit en 1921 – Lortac et Cavé en réalisent une adaptation animée intitulée Histoire de monsieur Vieux-Bois. C’est le point de départ d’une cinématographie qui compte des auteurs vénérés – Gisèle et Nag Ansorge, Julius Pinschewer, Georges Schwizgebel – et qui se déploie depuis dans tous les genres, dans tous les styles. Des frères Samuel et Frederic Guillaume (Max & Co) à Claude Barras (Ma vie de Courgette), d’Isabelle Favez (Tarte aux pommes) à Marina Rosset (La Main de l’ours), de Michaela Müller (Miramare) à Michael Frei (Plug & Play), en passant par Claude Luyet, Marcel Barelli, Claudius Gentinetta, Anja Kofmel, Zoltán Horváth et Maja Gehrig, l’animation suisse est plus vivante et diversifiée que jamais. »


Effervescence

L’animation suisse est effectivement en pleine forme. Le nombre de productions suisses n'a cessé d'augmenter au cours des 15 dernières années, tant dans le domaine du court que du long métrage. L'importance des coproductions ne cesse également de croître. Le succès de Ma vie de Courgette (Claude Barras, 2016) illustre de manière exemplaire cette dynamique positive.


Importante délégation

100+1 ans de cinéma d'animation suisse offrent donc 100+1 raisons de célébrer la Suisse à Annecy 2022. Mardi 14 juin, le Festival rendra hommage à l’animation suisse lors d’une Soirée Suisse. Ce riche hommage comprendra également un ciné-concert de Georges Schwizgebel et Louis Schwizgebel-Wang ainsi que deux expositions. Cet hommage unique sera accompagné d'une délégation officielle suisse, dont le conseiller fédéral Alain Berset, les réalisatrices et réalisateurs Marcel Barelli, Claude Barras, Isabelle Favez, Michael Frei, Samuel Guillaume, Frédéric Guillaume, Zoltan Horvath, Claude Luyet, Silvain Monney, Samuel Patthey, Marina Rosset, Georges Schwizgebel, Raphaelle Stolz et Saskia von Virag.


La Suisse est l'invitée d'honneur du MIFA

Sur le marché, un pavillon accueillera les réalisatrices et réalisateurs. De nombreuses manifestations porteront sur les talents et le contenu de la création cinématographique suisse, notamment dans une présentation XR du GIFF (Upcoming Talents, Swissxrland@MIFA). Le programme détaillé peut être consulté sur le site du Festival d'Annecy.


Collaboration de nombreuses institutions

L'hommage du Festival d'Annecy et du MIFA a été réalisé en collaboration avec de nombreuses institutions suisses, notamment le Festival international du film d'animation Animatou (Genève), Cinéforom – Fondation romande pour le cinéma, la Cinémathèque suisse (Lausanne), le Consulat de Suisse à Lyon, le Festival international du film d'animation Fantoche, le Geneva International Film Festival (GIFF), le Groupement suisse du film d'animation (GSFA), la Haute école de Lucerne (HSLU), Présence Suisse et la Ville de Genève. Il est soutenu par SWISS FILMS et l'Office fédéral de la culture (OFC).


Les courts métrages suisses en sélection officielle


Arrest in Flight,Adrian Flury, Suisse (2021)

Boddyssey, Jonas Bienz, Suisse (2022)

Giuseppe, Isabelle Favez, Suisse (2022)

Idodo, Ursula Ulmi, Suisse, Etats-Unis, Papouasie-Nouvelle-Guinée (2022)

Intersect, Dirk Koy, Suisse (2021)

La Reine des renards, Marina Rosset, Suisse (2022)

Lucky Man, Claude Luyet, Suisse (2022)

Manchmal weiss ich nicht wo die Sonne, Samantha Aquilino, Suisse (2022)

Miracasas, Raphaelle Stolz, Suisse (2022)

Mosaic, Eleonora Barra, Suisse(2022)

Paolos Glück, Thorsten Drössler, Manuel Schröder, Allemagne, République tchèque, Suisse (2021)

The Record, Jonathan Laskar, Suisse (2022)

The invention of Less, Noah Erni, Suisse(2022) Hommage à l'animation suisse


Quatre programmes du Groupement suisse du film d'animation (GSFA)

À l’occasion des 100 ans de l’animation suisse, le Groupement suisse du film d’animation, association des professionnels du cinéma d’animation en Suisse, a concocté quatre programmes permettant de se plonger dans l’histoire du cinéma d’animation suisse depuis 1921:

Programme pour enfants : Escapades

Programme pour adultes I: Traversées

Programm pour adultes II: Voyages

Programm pour adultes III: Transitions


Rétrospective Claude Barras

Claude Barras a réalisé sept courts métrages d’animation, primés dans moult festivals. Son premier long métrage, Ma vie de courgette, cumule à ce jour 50 prix dont deux César, deux Cristal à Annecy, ainsi qu’une nomination aux Golden Globes et aux Oscar. Il développe actuellement deux projets de longs métrages. Claude Barras se rendra au Festival pour présenter son programme et répondre aux questions du public.


Rétrospective Marcel Barelli

Marcel Barelli est réalisateur de courts métrages d’animation. Passionné par les animaux et la nature, il développe tous ses projets autour de ces thèmes en nous apportant une morale humoristique ainsi qu’un regard social sur la Suisse. Ses courts métrages ont été sélectionnés dans des centaines de festivals internationaux et ont gagné de nombreuses récompenses partout dans le monde. Marcel Barelli sera présent pour présenter son programme et pour une séance de questions-réponses.


Rétrospective Isabelle Favez

Isabelle Favez est une réalisatrice de courts métrages d’animation dont beaucoup ont fait le tour des festivals et remporté de nombreux prix. Son dernier court métrage, Lost Brain, sera présenté à l’occasion de cette rétrospective. Son dernier projet, le spécial TV Giuseppe, est en compétition dans la catégorie TV cette année. Isabelle Favez se rendra au Festival pour présenter son programme et répondre aux questions du public.


«Carré blanc»: Hommage à Bruno Edera


Carte blanche: Animatou, Festival international du film d'animations, Genève


Carte blanche: Fantoche, Festival international du film d'animation, Baden


La Cinémathèque suisse présente ...

Deux programmes consacrés à des pionniers de l’animation suisse : Julius Pinschewer est considéré comme un pionnier et l'un des pères de la publicité allemande. Il a produit environ 700 films publicitaires, avant de migrer en Suisse en 1932 où il poursuivra sa carrière de réalisateur. Gisèle et Ernest « Nag » Ansorge forment un couple d’animateurs qui ont commencé en utilisant l’animation comme moyen thérapeutique pour soigner des patients atteints de maladies mentales. Ils sont notamment connus pour avoir inventé une technique d’animation à base de sable.


Deux projections spéciales

Sur le pont, Samuel Guillaume, Frédéric Guillaume, Suisse (2022)

Red Jungle, Zoltan Horvath, Juan-José Lozano, Suisse, France (2021)




57 vues0 commentaire