top of page
banner 2000x250 .jpg

Asteroid City

Dernière mise à jour : 29 juin 2023

Note: 2/5

Le cinéma de Wes Anderson est unique et Asteroid City ne déroge pas à la règle. Esthétiquement, on ne peut rien lui reprocher. Chez lui la caméra devient un personnage quand elle n’est pas littéralement son alter-ego. Malheureusement, depuis quelques film, son art devient hermétique dans son fond.


Certes, il y a cet humour à nulle autre pareille et de très bonnes idées. Mais son dernier film souffre d’un péché d’orgueil à trop vouloir en faire et en dire. On ne parvient à entrer dans son délire que rarement


Plusieurs thèmes intéressants sont abordés: le deuil, les premiers émois amoureux, la superficialité du métier d’acteur, la famille, la science et ses dérives. Seulement tout est trop vaporeux et manque de tenue.


Malgré un impressionnant parterre de stars, on reste au sol au lieu de décoller. Wes Anderson manque de confiance et alourdit son film par un propos sensé justifier l’existence de celui-ci.

Restent les dialogues savoureux par fenêtres interposées et les agissements de l’Alien mais ils ne vainquent pas l’ennui poli qu’inspire le film dans son ensemble.


FORMAT 16/9


FORMAT 1/1


Comments


bottom of page