top of page

L'Amour et les forêts

Note 3,5/5

Ce cinquième long métrage réalisé par Valérie Donzelli se veut une diatribe contre le harcèlement moral conjugal. Mais cela manque un peu de finesse en alignant les clichés inhérents au sujet. On aurait pu par exemple éviter d’appeler la victime Blanche et le pervers narcissique Lamoureux


Virginie Efira et Melvil Poupaud sont très bien dans des rôles un peu trop appuyés au niveau de l’écriture.


Malgré tout, L’Amour et les forêts est un film qui a le mérite de s’attaquer à un fléau et il bénéficie d’une intrigue bien construite pour parvenir à sa brillante conclusion.


FORMAT 16/9


FORMAT 1/1


bottom of page