top of page
banner 2000x250 .jpg

MCU: l'invasion se termine platement...

Note 2,5/5

Disney+ nous a gratifié d'une mini série des plus inspirée de l'univers MARVEL et plus précisément des Comics Secret Invasion.

Cette série avait toutes ses chances avec le thème prévu. Malheureusement, au final, elle se termine très, trop rapidement faute de contrats avec les autres super-héros. On se contentera d'un combat entre deux Supers Skulls qui se transforment à coups de CGI.


Première impression à la vue de l'épisode 1: que cela fait du bien de voir l'hisoire d'un MARVEL qui ne se trouve pas dans un multivers, l'espace ou une dimention subatomique bourrés de bizareries, de couleurs flashy et de gags lourdingues qui ont tués les envies de certains fans de continuer l'aventure. Retour, pour l'instant, à une histoire plus terre à terre, un scénario plus sérieux lorgnant vers l'espionnage.


Pour commencer remettons les pendules à l'heure. Il faut avoir vu Captain Marvel pour bien comprendre à quoi/qui nous avons à faire. Les Skrulls, des entités extraterrestres métamorphes se dévoilent dans les années 90 à Nick Fury. Les Skrulls étaient alors persécutés par les Kree et une poignée d'entre eux ont élu domicile sur Terre en demandant l'asile à Fury qui prométait de les héberger et de leur donner une seconde chance sur notre bonne vieille planète.

Tout ne s'est pas passé comme prévu à l'heure du claquement de doigt de Thanos (Avengers: Infinity Wars). Notre chef suprême du S.H.I.E.L.D. fera partie des 50% disparus et réapparaît dans Avengers : Endgame). Il ne tient pas sa promesse envers les Skrulls et s'exile dans l'espace durant plusieurs années estimant avoir accompli ce qu'il avait à faire avec la création des Avengers.

L'invasion secrète peut donc commencer


Espionnage, ambiance plutôt glauque et sans humour, le premier épisode ouvre les feux avec une fin qui donne déjà envie d'en savoir plus.

On retrouve Samuel L Jackson en Nick Fury barbu et rongé par le poids des années, Les personnages d'Everett Ross, Maria Hill et même une apparition de James Rhodes (War Machine)


Ce premier volet a tenu ses promesses: On est juste un peu déçu de ne pas connaitre les prémisses de toute cette pagaille, la préparation de l'invasion par les Skrulls, découvert dans les comics. Mais cela fera partie de la suite.


Malheureusement, au final, on s'aperçoit que les scénaristes ont fait ce qu'ils pouvaient en fonction des contrats (im)possibles avec certaines stars des Avengers. Même pas une apparition de James Rhodes en War Machine, et pour cause, les scénaristes ont bien fait leur job. Un final un peu rapidement envoyé avec deux Super Skrulls qui se transforment à coup de CGI et au gré de ce que la production pouvait montrer.

On notera tout de même un bon scénario avec une exploitation du personnage de Nick Fury intéressante. Mais une série Marvel sans "supers" c'est difficile à avaler surtout si on les mentionnent dans l'histoire.


Secret Invasion sur Disney+ depuis le 21 juin, 6 épisodes.


Episode 2 (28 juin 2023) : La mention du Super-Skrull












Comments


bottom of page