top of page
banner 2000x250 .jpg

Palmarès du 9ᵉ Festival Jeune Public Lausanne

Dernière mise à jour : 2 déc. 2023

Clap de fin pour la 9ème édition du Festival Cinéma Jeune Public qui a reçu un magnifique accueil, rassemblant un public intergénérationnel autour d’une programmation aussi riche que variée dans différentes salles de cinéma de Lausanne et Pully. Le Festival s’est conclu ce dimanche avec une hausse de fréquentation et plus de 5800 spectateurs. Les différents jurys ont remis quatre prix qui font la part belle à une réalisation de films sensibles aux enjeux sociétaux et qui inspirent les enfants et les jeunes.

Au palmarès figurent deux films internationaux et deux films suisses : Linda veut du poulet de Chiara Malta et Sébastien Laudebach, L'Avenir de Santiago Ráfales, La Verité sur Alvert, le dernier dodo de Nathan Clément ainsi que Le Bassin de Lena Von Döhren et Eva Rust. Sur les cinq jours, le Festival a pu compter sur la présence d’une trentaine d’invités qui ont noué des liens forts avec un public enthousiaste et ravi. Le Festival a aussi renoué avec son vaste programme de médiation culturelle avec plus de cent-quarante classes en dix jours.

Ce programme se prolonge tout au long de l’année avec la Fabrique du Cinéma Jeune Public. Le

Festival vous donne déjà rendez-vous pour sa 10ᵉ édition qui se tiendra du 20 au 24 novembre

2024.

UNE AUDACIEUSE PROGRAMMATION ET DES LIENS FORTS AVEC LE PUBLIC

Si le succès du Festival doit beaucoup à son important programme de médiation, il le doit aussi à

sa conjugaison actuelle entre audace artistique et liens forts avec le public. Cette 9ᵉ édition est exemplaire dans cette volonté d’ouverture. En effet, le Festival a encore affirmé sa volonté de

prescription d’une audacieuse programmation. Parmi les moments phares, on retiendra la cérémonie d’ouverture dans une Cinémathèque suisse pleine où les enfants et les grands se sont émerveillés devant l’avant-première de Chonchon, le plus mignon des cochons présenté avec Iris Alexandre, une des animatrices des marionnettes du film. Toujours à la Cinémathèque suisse, les enfants et les grands ont pu apprécier Le Roi des singes, chef-d’œuvre de l’animation chinoise de 1964 qui n’avait pas été montré en Suisse depuis sa première au Locarno Film Festival en 1965.

Dans un élan plus musical, mais aussi dans une salle pleine, l’auditoire de l’EJMA a accueilli

l’impressionnant ciné-concert Contes et silhouettes, proposition interdisciplinaire qui a vu des enfants assurer une bande originale unique sur des films de Lotte Reiniger, pionnière de l’animation.

Le jeudi soir, un programme de dix courts métrages de jeunes réalisateurs de moins de vingt-cinq ans a mis en avant la jeune création romande dont les imaginaires foisonnent et les expérimentations narratives ont étonné par leur maturité. Enfin, des ateliers ont ponctué la semaine du Festival. Le samedi, l’atelier IA : Imaginaires Artificiels a permis à un groupe d’adolescents de découvrir des intelligences artificielles de génération de texte et d’image, explorant ainsi comment l’IA peut être un outil intéressant dans le processus créatif.

UN PALMARES AU NOM DES GENERATIONS

Le Festival a remis quatre prix à la création pour le jeune public. Des films lauréats qui trouvent leur unité, avec plus ou moins d’humour, dans une question : quel place pour le dialogue

intergénérationnel dans notre quotidien? Le Prix du Jury du longs métrages a récompensé cette année Linda veut du poulet de Chiara Malta et Sébastien Laudebach. Ce prix a été décerné par un comité composé de trois jeunes réalisatrices : Avril Lehmann, Rokhaya Marieme Balde et Valentina Shasivari. Le prix du jury des jeunes qui est décerné par un jury de jeunes âgés de douze à quatorze ans a honoré, lors de la cérémonie de clôture, le film L’Avenir de Santiago Ráfales. A ces deux films lauréats s’ajoutent La Vérité sur Alvert, le dernier dodo de Nathan Clément comme gagnant du prix du Jury des enfants. Ce prix a récompensé un des films du programme de courts métrages en compétition internationale. Enfin, le prix du public a récompensé Le Bassin de Lena Von Döhren et Eva Rust.

PRIX DU JURY LONGS-MÉTRAGES

LINDA VEUT DU POULET de Chiara Malta et Sébastien Laudebach – (FR,IT,2023,76’)

Mention spéciale pour KIDDO de Zara Dwinger – (NL,2023,76’)

Décerné par un Jury composé d’Avril Lehmann, Rokhaya Marieme Balde et Valentina Shasivari,

Ce prix d’encouragement est doté d’une valeur de 1000CHF


PRIX DU JURY DES JEUNES

L’AVENIR (ES) de Santiago Ráfales – (ES,2022,18’)

Mention spéciale pour KILL YOUR DARLINGS de Thirza Ingold – (CH,2023,6’)

Doté d’une valeur de 1000CHF, ce prix est décerné par un jury de jeunes âgé·e·x·s de 12 à 14 ans.

Il a récompensé l’un des films du programme de courts métrages en compétition internationale « Pas de quartier»


PRIX DU JURY DES ENFANTS

LA VERITE SUR ALVERT, LE DERNIER DODO (CH) de Nathan Clément – (CH,2022,17’)

Mention spéciale pour CLOSING DYNASTY de Lloyd Lee Choi – (US,2022,17’)

Offert par les sirops morands et d’une valeur de 1000CHF, ce prix est décerné par un jury d’enfants âgé·e·x·s de 8 à 11ans. Ce prix récompense l’un des courts métrages en compétition internationale « Poids, plumes »


PRIX DU PUBLIC

LE BASSIN (CH) de Lena Von Döhren et Eva Rust – (CH,2023,9’)

Offert par Payot et d’une valeur de 500CHF, ce prix reflète le choix du public qui est amené à voter

pour son film préféré dans le programme de courts métrages « Mondes imaginaires ».


SAVE THE DATE

26- 30 novembre 2024 : 10ème édition du Festival Cinéma Jeune Public

Comments


bottom of page