top of page
publicité_articles_film.jpg

Spider-Man: Across the Spider-Verse

Note: 2/5

Accompagné par une campagne publicitaire hors du commun, cette série de films basée sur le célèbre personnage de la firme Marvel fait l’objet de dithyrambes interplanétaires. Pourtant, il faut être honnête, malgré une plastique impressionnante, ce Spider-Man nouvelle génération a ses limites. D’abord, il vaut mieux être très familier avec le personnage pour pouvoir ingurgiter le trop plein de références. Et le montage frénétique pourrait refiler une crise d’épilepsie au plus flemmard des paresseux de l’Amazonie


Très vite, on l’impression d’être les observateurs d’une bande de gamins insatisfaits qui, par manque de concentration et d’intérêt, changent de jouets tous les trente secondes. C’est certes fascinant, mais c’est surtout inquiétant. Résultat: on n’a jamais le temps de s’intéresser à ce qui défile devant nous et d’apprécier les nombreux détails qui mériteraient un bien meilleur traitement autant visuel que narratif. C’est comme une drogue addictive: ça excite les uns et endort les autres.


Restent quelques scènes remarquables, hors action, et quelques sympathiques traits d’humour bienvenus.


FORMAT 16/9


FORMAT 1/1


Comments


bottom of page