top of page
publicité_articles_film.jpg

The Boogeyman (Le Croque-mitaine)

Note: 3/5

Pendant les trois quarts de sa durée, le quatrième long métrage de Rob Savage joue habilement avec les effets sonores et un montage efficace pour matérialiser l’angoisse dont est victime Sawyer.


L’apparition d’un personnage intéressant mais mal traité emmène le film vers le grand-guignol.

Et malheureusement, il est toujours assez triste de constater que l’horreur contemporaine se sent obligée de virer dans le grandiloquent spectaculaire, reniant sa puissance évocatrice et analytique.


Mais The Boogeyman possède un petit côté malin en semblant cautionner une thèse assez malsaine sur le deuil par l’annihilation de l’être perdu, contrecarrée par une conclusion sous forme d’antithèse.


FORMAT 16/9


Format 1/1


Comments


bottom of page