top of page
banner 2000x250 .jpg

Une pluie de glamour sur le ZFF 2023

Une pluie de glamour tombera sur le 19e Zurich Film Festival (du 28 septembre au 8 octobre): Jessica Chastain et Diane Kruger verront leur carrière respective récompensée, sans compter que le grand cinéaste Todd Haynes recevra le A Tribute to... Award du ZFF. Le cinéma suisse aussi sera bien représenté sur le tapis vert du ZFF. Le programme 2023 compte 148 films, avec un nombre record de 52 Premières mondiales et européennes, soit 14 de plus qu’en 2022.


Le Zurich Film Festival (ZFF) est le deuxième plus grand festival de film en territoire germanophone et présente chaque automne, pendant 11 jours, les plus belles découvertes ainsi que les films les plus attendus de l’année. Il favorise l’échange entre réalisatrices et réalisateurs en devenir, professionnels établis, l’industrie du cinéma et le public. En 2022, le ZFF a recensé 137 000 visiteuses et visiteurs et attiré des milliers de professionnelles accrédités du cinéma et des médias du monde entier. 

La 19e édition aura lieu du 28 septembre au 8 octobre 2023

L’affiche 2023 du ZFF est sans égal: des stars de renom comme Jessica Chastain, Diane Kruger, Todd Haynes, Ethan Hawke, Wim Wenders, Peter Saarsgard, Vicky Krieps, Josh O'Connor, Michael Steiner, Paula Beer, Katja Riemann, Trine Dyrholm et Peter Doherty sont attendues au ZFF pour présenter leur dernier film respectif.

«Nous sommes ravis de pouvoir présenter au public un nombre record de premières mondiales et européennes. Ce chiffre prouve que le ZFF s’est forgé une solide réputation dans l’industrie du cinéma internationale. Le Zurich Film Festival est la plateforme idéale pour présenter des films prestigieux qui participeront à la saison des prix», a expliqué Christian Jungen, directeur artistique du ZFF. «Nous sommes très honorés d’accueillir Jessica Chastain, Ethan Hawke et Todd Haynes, de grands représentants du cinéma américain qui présenteront personnellement au public leur dernière œuvre.»


A Tribute to... Todd Haynes

Le 19e Zurich Film Festival rend hommage au grand réalisateur américain Todd Haynes et à son œuvre cinématographique avec le prestigieux A Tribute to... Award. Le prix d’honneur lui sera remis à l’occasion de la projection en Première Gala de son dernier film, May December, le 3 octobre 2023 au Kongresshaus de Zurich. «Nous avons le plaisir de rendre hommage à ce grand maître du cinéma américain. Todd Haynes se distingue par une mise en scène élégante, mais aussi par son talent à tirer le meilleur de ses actrices et de ses acteurs», a expliqué Christian Jungen. «Par ailleurs, une collaboration de longue date unit Todd Haynes et le ZFF. En effet, le merveilleux drame May December, avec Julianne Moore et Natalie Portman, est déjà le troisième film que nous présentons.

Son premier film, Poison (1991), lui a directement valu le Grand Prix du jury au Festival de Sundance. Todd Haynes travaille pour la première fois avec Julianne Moore en 1995, à l’occasion de son long métrage intitulé Safe. Dans Velvet Goldmine (1998), il évoque la période Ziggy Stardust de David Bowie. S’en suit Loin du paradis (2002), qui rend hommage à Douglas Sirk. En 2006, Todd Haynes réalise I’m not There dans lequel pas moins de six acteurs incarnent Bob Dylan. Il réalise ensuite la mini-série TV Mildred Pierce (2011) puis revient au grand écran avec Carol (2015), Le musée des merveilles (2017) ainsi que Dark Water (2019), avant de passer au documentaire avec The Velvet Underground (2021). Son dernier film, May December, sera présenté au ZFF dans la section Premières Gala.

Avec le A Tribute to... Award, le ZFF récompense des cinéastes qui ont influencé l’histoire du cinéma. Lauréats précédents: Paolo Sorrentino, Wim Wenders, Olivier Assayas, Claire Denis, Michael Haneke, Oliver Stone, Maïwenn et Luca Guadagnino.


Compétition: Focus, Fiction et Documentaire

Des films innovants sont en lice, dans trois catégories, pour remporter l’Œil d’or doté de 25 000 francs du 19e Zurich Film Festival. La compétition met l’accent sur la découverte de nouveaux talents et présente uniquement des premier, deuxième ou troisième travaux de réalisation.

La «Compétition Focus» réunit des fictions et documentaires venus d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse, dont six Premières mondiales. «La popularité de la compétition ne cesse de croître auprès de notre public, et les médias aussi lui prêtent toujours plus d’attention. Cette année, nous pouvons présenter quatre films suisses en Première mondiale, notamment The Driven One, de Piet Baumgartner, une étude longue durée sur les futurs cadres qui étudient à la HSG de Saint-Gall, et le fantastique road movie Retour en Alexandrie du Zurichois Tamer Ruggli, avec Nadine Labaki et Fanny Ardant, qui nous emmène en Egypte, deuxième film du réalisateur.»

Quatorze premier, deuxième ou troisième travaux de réalisation concourent pour l’Œil d’or dans la «Compétition Fiction». «La Compétition Fiction, c’est un panorama du cinéma mondial avec des films surprenants venus d’Inde, d’Arabie Saoudite, de Moldavie ou encore du Népal», a poursuivi Christian Jungen. «Plusieurs œuvres abordent les rapports entre les genres et la lutte difficile pour faire accepter la diversité.»

Dans Varvara, le réalisateur moldave Anatol Durbală met en scène l’honnêteté d’un simple ouvrier face à l’arrogance décadente de la classe dirigeante. Dans son film noir Mandoob, Ali Kalthami raconte, à travers des images évocatrices, la vie nocturne de Riyad, la capitale ultramoderne de l’Arabie Saoudite. Fair Play, de Chloe Dormont, est un thriller psychologique sur une relation moderne et apparemment d’égale à égal, dont la façade commence à se fissurer. Il est présenté en Première européenne.

Regards curieux sur notre vie: la «Compétition Documentaire» du Zurich Film Festival présente de nouvelles œuvres signées par les documentaristes contemporains les plus captivants. «Les films de la compétition braquent les projecteurs sur des sujets de société brûlants, comme la démocratie sous pression ou les individus qui doivent fuir leur pays. Nos films ne portent pas sur des gens. Ils évoluent avec les gens et racontent leur histoire sans jamais les minimiser», a expliqué Christian Jungen.

A Storm Foretold brosse le portrait intime de Roger Stone, le redoutable conseiller de Donald Trump. Entre 2018 et 2021, le réalisateur Christopher Guldbrandsen a suivi l’agitateur populiste. Le film Quenndom de la réalisatrice Agniia Galdanova se penche sur le climat difficile de la Russie de Poutine, où la tolérance vis-à-vis des artistes et des individus épris de liberté qui n’entrent pas dans le cadre n’existe pas.


Films suisses

Le cinéma suisse occupe une place centrale dans le programme. «Le ZFF a lieu à Zurich, une ville où deux tiers des distributeurs et entreprises de production suisses ont établi leurs quartiers. Par conséquent, accorder au cinéma suisse une grande place dans notre programme est une évidence, tout comme contribuer à le faire entrer dans le débat», a déclaré Christian Jungen. «Nous sommes particulièrement ravis de pouvoir présenter deux films zurichois forts avec Early Birds, le thriller de Michael Steiner, et Himmel über Zürich, documentaire sur l’Armée du Salut signé Thomas Thümena. Ces deux films feront à coup sûr parler d’eux.»

Early Birds et Himmel über Zürich sont présentés en première mondiale, tout comme la série d'espionnage historique Davos 1917, une coproduction de SRF et ARD Degeto, de Jan-Eric Mack, Anca Miruna Lăzărescu et Christian Theede. Dans le somptueux décor alpin des Grisons, le thriller révèle un chapitre explosif de l’histoire suisse pendant la Première Guerre mondiale. Le ZFF diffuse les deux premiers épisodes de la plus grande série jamais produite par la SRF. Au total, 18 productions suisses réparties dans les différentes sections seront présentées.


Posts récents

Voir tout

77ᵉ Festival de Cannes: notre couverture

Jour 6: de la Norvège au Japon, notre chroniqueur a bien voyagé avec les films. Armand (Un Certain Regard) Halfdan Ullmann Tøndel, petit-fils de Liv Ullmann et Ingmar Bergman, signe son premier long m

Comments


bottom of page