top of page
publicité_articles_film.jpg

Godzilla Minus One: ce film que l’on ne verra jamais sur grand écran?

Dernière mise à jour : 18 mars

Dimanche 10 février, lors de la remise des Oscars 2024 à los Angeles, quand la section meilleurs effets spéciaux est lancée, on ne s’imaginait pas un moment que le grand lézard atomique japonais allait rafler la statuette au nez des bêtes visuelles comme The Creator, Napoleon ou encore Les Gardiens de la Galaxie 3.



Ce film sorti, au Japon en novembre 2023 et en décembre aux USA, a fait une timide apparition dans les salles de nos voisins français puis une ressortie de deux semaines fin janvier, En suisse alémanique mais pas en suisse romande!


Mais pourquoi le film n’est pas projeté en Suisse? 70 ans cette année, un icône désormais entrée au panthéon de la pop-culture, la notoriété du Roi des monstres on la doit surtout aux dérivés américains avec plus ou moins de succès par chez nous.

Contrairement à Godzilla X Kong qui est un film de la Warner, Godzilla Minus One est un film purement Japonais des studios de la Toho. Et malgré son succès à l’international (96 millions de dollars), Le studio japonais ne possède pas de succursales à l’étranger comme les majors américaines. Le film doit donc trouver un distributeur international s’il veut être projeter ailleurs sur la planète.



Certains marchés désintéressent les ayants droit, ou ne leur semblent pas assez pertinents pour y risquer la sortie d’œuvres à destination d’un public plutôt limité et local (oui nous sommes tout petit). Et le coût des droits sont en général exorbitants pour les distributeurs suisses.

Nous devrons donc nous contenter d’une diffusion en VOD ou vidéo pour autant qu'un éditeur veuille bien sortir le porte-monnaie.



Godzilla Minus One

Godzilla Minus One se situe en 1947, dans un Japon d’après-guerre au plus bas économiquement et moralement. Alors que la population encaisse le traumatisme atomique, Godzilla, le gigantesque lézard, surgit des profondeurs et ravage le pays. Koichi Shikishima (Ryunosuke Kamiki) est un kamikaze déserteur honteux de n’avoir pas fait honneur à son pays. Alors que le kaiju décime la population, il y voit une opportunité de racheter sa conduite pendant la guerre.



Le film s'inspire du Godzilla original d'Ishirô Honda sorti en 1954 et de Godzilla, Mothra and King Ghidorah: Giant Monsters All-Out Attack de Shusuke Kaneko sorti en 2001.

Il n’est donc pas rattaché au MonsterVerse de Legendary Pictures à qui l’on doit les derniers Godzilla (2014), Kong: Skull Island (2017), Godzilla II: Roi des Monstres (2019), Godzilla VS Kong (2021) la récente série Monarch et le tout frais Godzilla X Kong.


Reste à demander au distributeur Praesens Film qui s'est occupé de sa sortie en Suisse alémanique (plus 7500 entrées tout de même). On vous tiens au courant.


Réalisateur: Takashi Yamazaki

Acteurs(trices): Ryūnosuke Kamiki, Minami Hamabe, Yuki Yamada, Munetaka Aoki, Hidetaka Yoshioka, Sakura Andō, Kuranosuke Sasaki.



Comments


bottom of page